Écrit par
blogueur
23 mars 2014 |  1 like   |  1 vues

Techniques photo: Les Isos

Lorsque vous prenez des photos de base votre compact, bridge, hybrides ou réflex va grâce à la sensibilité ISO mesurer la sensibilité  à la lumière. La plupart des appareils affichent actuellement des isos allant généralement de 100 à 3’200 isos (voir bien plus sur certains appareils), mais alors dans quel but?

Lorsque vous sélectionner par exemple une sensibilité de 3’200 isos votre appareil sera très sensible à la lumière, on utilisera ainsi 3’200 isos dans les cas de pénombre, ou de très faible lumière. Cependant plus votre sensibilité sera forte plus vous aurez une perte de qualité d’image à cause du bruit numérique. Ce bruit peut-être caractérisé par plusieurs éléments: pixels trop voyant, couleurs très peu qualitatives.

Au contraire à 100 isos en pleine journée ensoleillée vous aurez une qualité d’image presque parfaite puisque le bruit n’est presque pas présent (voir nul). Voici quelques exemples pour illustrer les réglages possibles suivant les conditions d’éclairages:

Iso-01

A 100 isos la sensibilité à la lumière est amplement suffisante, le soleil étant même fort lors de cette prise de vue (datant de 2012 soit dit en passant) on réussit tout de même à garder les détails que ce soit sur la rose ou sur les nuages. En parlant de nuage:

Iso-02

Photo prise durant la nuit, 2’500 isos et l’on se retrouve déjà avec du bruit et une véritable perte de qualité. Les appareils peuvent certes de plus en plus pousser dans les isos, mais cela au détriment de la qualité des images finales. Je vous conseille donc de ne pas aller à plus de 1’600 isos à moins que vous ne corrigiez vos photos grâce à des logiciels tels que Lightroom, Photoshop ou autre.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour une approche sur l’ouverture! Ce mystérieux F/ »X ».

Leave a Comment