Retour home
Frédéric
Écrit par
blogueur
07 février 2016 |  0 like   |  17 vues

Le format RAW, Kezako ?

L'interface du logiciel Adobe Camera Raw

L’interface du logiciel Adobe Camera Raw

Aujourd’hui, nous allons (re)découvrir le format RAW, Kezako ?

Vous en avez déjà certainement déjà entendu parlé, mais vous ne l’utilisez pas par manque de connaissance, nous allons donc combler cette lacune !

Le RAW est un format de fichier dédié aux images numériques et il possède la caractéristique de n’avoir subi que peu de traitement numérique.

RAW signifie brut et les photographes l’appellent souvent le négatif du numérique. Tous les appareils photo proposent le format JPEG en standard, mais certains appareils photo proposent le RAW, principalement les boîtiers reflex et certains hybrides et compacts Premium. Vous l’aurez compris, ce format à l’avantage de ne pas être compressé ou du moins très peu, au contraire du JPEG, il contiendra plus d’informations et permettra un traitement plus pointu.

Nous pouvons dire donc que ce format natif est une sortie brute directement issue du capteur. À noter que chaque constructeur a son propre format natif, mais qui reste du RAW même si la dénomination et l’extension du fichier changent. Par exemple, on trouve du NEF chez Nikon, du CR2 chez Canon.

Pour traiter informatiquement vos photos en RAW, vous devez « dematricer » avec un logiciel spécifique pour pouvoir exporter vos photos en d’autres formats.

Alors à quoi cela sert ? Me direz-vous.

À savoir que le RAW est encodé en 12 ou 14 bits alors que le JPEG est encodé en 8 bits, ce qui va vous donner une plus grande souplesse et une plus grande maîtrise dans le traitement de vos photos, ce qui vous donnera tout simplement une meilleure image. Aucun traitement tel que l’accentuation ou la réduction du bruit numérique ne sera effectué par le boîtier et le logiciel de dématriçage tel qu’Adobe Caméra RAW va vous permettre de régler beaucoup plus de paramètres tels que la balance des blancs ou la température de couleur, l’exposition, la netteté, le traitement du bruit, la gestion du bruit numérique et vous permettra de récupérer plus facilement des détails dans les hautes lumières, les ombres et les couleurs saturées entre autres et de manière non destructive.

C’est un peu la chambre noire du photographe puisque le RAW permet le développement de photo un peu comme à l’époque de l’argentique, mais la technologie à juste changé.

Là où personnellement, j’apprécie encore plus le format RAW, est que tous les réglages effectués sous le logiciel de dématriçage sont enregistrés dans un fichier complémentaire à la photo. Donc vous pouvez bien évidemment retoucher vos réglages à l’infini sans jamais ”détériorer” la photo originale.

Je ne peux que vous conseiller de travailler en RAW ou du moins d’essayer !

Vos photos gagneront en qualité, c’est certain !

mots clés

Leave a Comment


18 − trois =