Retour home
Gregory
Écrit par
blogueur
29 décembre 2016 |  46 likes   |  65 vues

Sélection Polar en BD

Tyler Cross

tyler-2

A mon humble avis le meilleur polar hard-boiled du moment.
Tyler Cross est un braqueur poursuivi par la malchance. Gangster efficace et prudent, il se retrouve pourtant toujours dans des coups foireux.
Après un premier tome l’abandonnant seul et à pied mais muni d’un butin énorme dans un village de péquenauds malveillants, nous le retrouvons dans le deuxième dans une prison de haute sécurité avec un contrat juteux sur sa tête attirant la convoitise des geôliers et de ses congénères.
Mais une chose est sûre, il n’est pas le genre d’homme à se laisser décourager.
Femmes fatales, porte-flingues sadiques, associés douteux…on retrouve ici avec talent tous les ingrédients du genre, sublimés par Bruno au dessin. Ses aplats tranchants et son sens du caderage cinématographique font ici merveille, l’ambiance est tendue et le dynamitage n’est jamais loin-
Tyler Cross, c’est un Bogart réalisé par Tarantino, on ne s’en lasse pas!

 

Comment faire fortune en Juin 40 de Astier, Nury et Dorison d'après Simiac

bd polar

Juin 40 . La France a signé sa reddition et l’armée allemande s’apprête à prendre ses quartiers à Paris. La Banque de France s’aperçoit alors qu’ils ont oublié 2 tonnes d’or et organisent à la va-vite un convoi pour les rapatrier à Bordeaux. Manque de chance, cet oubli va tomber dans l’oreille de malfrats intéressés..
Ce road-movie concu comme un film de braquage à la francaise (on pense à Lautner ou Audiard) était à l’origine un projet de film pour Clovis Cornillac et Jean Dujardin, adapté d’un roman de Pierre Simiac (les Morphalous)
Exploitant habilement le contexte historique de ces routes de la débacle, le résultat est un polar détonnant et social, avec des gueules et du style.

L'été diabolik de Smolderen et Clerisse, Ed Dargaud

polar bande dessinee

Un album envoûtant et difficile à résumer, tant il emprunte des styles et références graphiques différentes
Ete 1967, Antoine a 16 ans. En villégiature sur la Cote d’Azur, il va être confronté à un enchaînement de faits qui vont bouleverser sa vie : un accident de voiture, un premier amour, la disparition de son père…et toujours une impression pesante, comme s’il était observé…
Après « le souvenir de l’empire de l’atome », encore une véritable réussite du duo : un album ébouriffant, multipliant les hommages à l’art-déco des années 60 mais surtout aux Fumetti, ces « comics » italiens, avec le personnage de Diabolik en tête.
Directement inspiré de Fantômas mais aussi du Fantôme du Bengale, Diabolik, criminel masqué sexy et moderne circulant en jaguar fut la figure de proue de la BD italienne des années 60.
Chronique adolescente mystérieuse mais aussi récit d’espionnage, l’Eté Diabolik est aussi bien une réussite graphique que scénaristique, à découvrir donc.

Leave a Comment


6 − quatre =