Retour home
Anthony
Écrit par
blogueur Musique et Cinema
06 juin 2019 |  9 likes   |  38 vues

Ode à toi Rockyrama

Ceux qui me connaissent vous le confirmeront, je suis un inconditionnel du cinéma des années 80, pas exclusivement bien sûr, mais cela peut parfois, souvent, friser l’obsession.

Jusqu’en 2015 je me sentais démuni dans mes lectures de magazines. Oui le cinéma d’aujourd’hui me plaît, mais où se cachent les passionnés de John McClane, de Lincoln Hawk, ou de John Matrix ?


Mon œil, attiré par la couverture pour le moins originale du hors-série spécial Michael Mann, se met à frétiller.

Après avoir dévoré le numéro et appris un nombre de choses incalculables, l’évidence me saute aux yeux, j’en veux encore.

Rockyrama c’est une vingtaine de magazines, à parution trimestrielle, rendant un hommage vibrant et technique aux grands contributeurs du cinéma américain (Kubrick, Carpenter, Mann, Ridley Scott, Sly et tant d’autres). Mais c’est aussi des hors-séries dignes de faire partie de votre collection de fan.

Vous pourrez par exemple découvrir comment le Nakatomi Plaza du film Die hard a été aménagé pour recevoir l’équipe de terroriste d’Hans Gruber dans le spécial Piège de Cristal.

En tout c’est aussi une dizaine d’édition spéciale agréable à lire et dodue en interview et photo sur Jurassic Park, Blade Runner, Steven Spielberg…

Ne manquez pas les rubriques classiques du Happy Meal (Le flaming Moe, Les chewing-gums d’Ace Ventura,…), le générique (Psychose, Black Rain,…), VHS classic (Le grand sommeil, Terminator,…)

Vous l’avez compris l’équipe du Rockyrama attaque par tous les fronts la pop culture et nos idoles.

Mais les passionnés ne peuvent se cantonner à un seul sujet. Le petit dernier est un numéro entièrement dédié au King of Pop Mickael Jackson.

Le saillant Otomo est une extension qui comporte 3 numéros (4ème le 26 juin) et 2 hors-séries, et nous propose une immersion dans la culture manga pop Japonaise.

Et pour vous affronter en soirée avec vos amis afin de déterminer qui sera le Goose du jour le Quiz spécial cinéma pop-corn en 500 questions est là ( A quel grand méchant James Earl Jones prête-t-il sa voix ? Quel est le surnom d’Arnold Schwarzenegger dans Predator en 1987?…).

Aujourd’hui je ne rate aucune parution et le Rockyrama est devenu mon partenaire du quotidien, il a sa place dans mon sac, accompagne mes voyages et étanche ma soif de culture.

PS : Ne ratez pas l’édition spéciale Quentin Tarantino disponible en 3 couvertures différentes.

*Saurez vous trouver les titres de film cachés derrière les personnages de cet article ?

Le Rockyrama sur fnac.ch

C'est ici

Leave a Comment


20 − 1 =