Retour home
Marie
Écrit par
Blogueuse
21 juillet 2016 |  6 likes   |  33 vues

Rendez-vous à Phoenix

Rendez_vous_a_Phoenix

L’actualité nous parle régulièrement des migrants, de l’immigration, des réfugiés, des clandestins. On nous explique leurs difficultés, leur parcours, leurs peurs, leur culture parfois mais malgré tout, pour beaucoup, ils semblent encore être très éloignés de leur monde, de leur terre, comme des personnes qu’on ne croisera jamais, des mythes urbains.

rendez vous phoenixBien sûr, c’est un erreur… Si l’on commence à s’intéresser à ceux qui nous entourent et à leur histoire, on se rend compte qu’elle est bien souvent liée à l’Histoire et que tout le monde n’est pas né dans la maternité du coin ou de la ville voisine. Et c’est cette vérité que nous livre Tony Sandoval dans sa bande-dessinée autobiographique parue aux éditions Paquet (logique) sous le titre : « Rendez-vous à Phoenix ».

Tony Sandoval est né au Mexique en 1973. A l’âge de 20 ans, attiré irrémédiablement par l’eldorado américain, sa passion pour la bande dessinée et celle pour sa dulcinée Suzanne, il présente une première demande de visa aux Etats-Unis. Elle est refusée, sans motif, avec comme petit mot d’encouragement : « nous vous invitons à retenter votre chance dans un an » (plus ou moins textuellement).

Quoi de plus rageant que d’habiter dans un pays limitrophe à celui qu’on imagine être la solution à tous ses problèmes ? Quoi de plus frustrant que d’imaginer ses voisins américains vivre dans la facilité, réaliser leurs rêves et vivre de leur passion pendant que dans son pays la pauvreté, le chômage et, parfois, la violence, sont notre avenir le plus probable ?

rendez vous phoenix 2La décision lui est apparue comme évidente : il décida de passer la frontière illégalement. Et c’est comme cela qu’il découvrit la folle aventure (très courante à l’époque au Mexique) de la traversée clandestine de la frontière américaine. Et, bien sûr, folle aventure ne sous-entend pas joie, légèreté et facilité. Dans ce cas on parlerait plutôt de peur au ventre, de douleurs, de faim, de violence et de mort… Et de multiplication de tentatives.

Ce qui fut le cas pour l’un des auteurs phare de la maison d’édition BD Paquet.

Un récit intéressant et instructif mis en illustration avec des traits précis et relatant (on l’imagine en tout cas) l’ambiance vécue par ces courageux leurrés par une lumière aveuglante.

Leave a Comment


un + 10 =