Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
23 sept. 2017 |  0 like   |  135 vues

La nuit mange le jour, une fable moderne



Une histoire d’amour sous forme de conte cruel
Comme beaucoup de conte, l’histoire commence par une rencontre. Celle de Fred, un homme aux apparences un peu bourru et Thomas, un jeune adulte qui vont expérimenter au pied de la lettre l’expression « aimer à la folie ». Chaque personne a un coin sombre dans sa vie et celle de Fred est peut-être cette mystérieuse porte verrouillée…

Le scénariste Hubert est né en 1971. Peut-être avez-vous lu de lui les excellent « Miss pas touche », « Beauté » ou le récent « Monsieur Désire ? » ? Si ce n’est pas le cas, lisez les. Bref, Hubert était plus dans le milieu artistique branché art contemporain. Il débutera dans la bande dessinée en tant que coloriste chez Delcourt en 1999. L’année suivante, il commencera en parallèle à écrire des scénarios dont le fameux Legs de l’Alchimiste édité chez Glénat et dessiné par Hervé Tanquerelle. Une série qui sera reprise à partir du tome 4 par Benjamin Bachelier…

Le dessinateur Paul Burckel se lance dans la bande dessinée en 2007. Il a publié en 2014 « Où sont les enfants ? » et est illustrateur indépendant. Il participe beaucoup a des expositions sur différents thèmes, des master class…

Il est surprenant de la part d’un tel éditeur que Glénat, de publier un récit en noir&blanc comme celui-ci dans une collection non classé X. Nous suivons la « quête » de Thomas voulant devenir l’amant ultime de Fred, acceptant ainsi tout ses caprices. Dans cette allégorie des contes de fée, Fred peut-être tour à tour assimilé à l’ogre du petit Poucet, a Sade et finalement a Barbe Bleue. Le récit explore avec brio cette relation dans laquelle Thomas se perd corps et âme. Les auteurs sont allé jusqu’au bout tant niveau graphique qu’au niveau psychologique, dans cette histoire. Un must !

Leave a Comment