Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
01 novembre 2016 |  4 likes   |  88 vues

Une nouvelle lumière dans l’univers de Spirou!

SPIROU Tome 10- La lumière de Bornéo par Frank Pé & Zidrou

spirou2

Rien ne va plus ! Spirou est en désaccord avec la nouvelle rédactrice en chef du journal pour lequel il travaille avec Fantasio « Le Moustique ». Celle-ci veut qu’il remanie leur dernier reportage en Palombie afin que la responsabilité et l’impact des travaux de la multinationale Chinese Building Corporation sur l’environnement soit diminué. Spirou refuse de se soumettre et donne sa démission.
Le voilà décidé à profiter de la vie et, pourquoi pas, se lancer dans la peinture ? Spirou va tomber par hasard sur l’affiche du spectacle d’un cirque itinérant sur laquelle il va reconnaître une vieille connaissance : Noé. Pour vous rafraîchir la mémoire, Noé est l’ancien propriétaire des 3 singes que Gatson Lagaffe offrit à Fantasio pour son anniversaire dans l’histoire « Bravo les Brothers » d’André Franquin. On y découvre donc Noé, qui est capable de dresser n’importe quel animal mais a une incapacité de sociabilisation avec les humains. Noé apparaît également dans les albums du marsupilami. Revenons à notre « lumière de Bornéo ». En parallèle aux mésaventures de nos deux amis, de mystérieuses toiles arrivent régulièrement à la galerie Bernard. De gigantesques peintures animales que le propriétaire ravi revend à prix d’or.
Spirou va rendre visite à Noé qui contrairement à ses attentes ne va pas lui sauter dans les bras mais lui refiler sa fille adolescente, Fauvette. ^ Oh, j’allais oublier l’invasion d’un mystérieux champignons noirs qui se reproduit sans spores et qui affole le comte de Champignac.
Quel est ce champignon ? A-t-il un lien avec ce cirque itinérant ? Quel est le mystérieux peintre qui envoie ses chefs d’œuvres a une galerie ? Quel est le rapport entre les animaux de la ménagerie et Fauvette, la fille de Noé ? Je vous laisse découvrir les réponses dans ce nouvel album hors série des aventures de Spirou et Fantasio.

spirouplanche

Les créateurs

Ancien instituteur, Zidrou s’est tout d’abord spécialisé dans la BD humoristique de Jeunesse. Ses plus connues étant La famille Cranibale, L’élève Ducobu (2 adaptations cinématographique live) ou encore Tamara dont l’adaptation en film live est sorti récemment. Il est aussi capable de traiter des sujets davantage tournés vers les « adultes » comme « Les folies bergères », le très beau « Un tout petit bout d’elles » (sur l’excision) ou encore le touchant « l’adoption ». Dans ce dernier, un grand-père va se voir la possibilité d’expérimenter une paternité qu’il n’avait jamais réellement vécue via la fille adoptive de son fils. Dans ce Spirou, les problèmes de communications enfant-parent est également un des piliers du scénario.
Le dessinateur-peintre Frank Pé est, à l’instar de ces personnages, fervent défenseur de la cause animale. Preuve en est, son projet « Animalium » dont le crowfunding a démarré. Il s’agit, ni plus ni moins que de créer un zoo mêlant art animalier et animaux. Le lieu est déjà trouvé, ce sera une ancienne carrière a Andenne, près de Namur en Belgique. Le crowdfunfing servira dans un premier temps à l’étude de faisabilité.
Frank est également connu pour son personnage de Brousaille, dont les aventures sont rééditées en intégrale chez Dupuis avec des inédits en album ainsi que pour son incroyable « Zoo » racontant l’histoire d’un Zoo en Normandie avant la première guerre mondiale.

spirou-planche2

Une fresque humaine sans faille ?

Ne tergiversons pas, cet album est un petit bijou. Nous retrouvons l’ambiance onirique de la série « Broussaille » de Frank Pé et les sublimes peintures que nous pouvions découvrir dans « Zoo » du même auteur. Les expressions des personnages sont criantes de vérité et nous avons l’impression qu’ils s’animent devant nous. La bêtise humaine est aussi présente malheureusement et le scénariste Zidrou la dépeint sans limite.
Le précédent hors série Spirou « Fantasio se marie » de Benoit Ferroumont était clairement féministe, celui-ci est écologique et nous renvoie nos erreurs humaines en pleine figure.
Il est important de connaître aussi le contexte dans lequel avait été écrit « Bravo les Brothers » d’André Franquin. Franquin sortait de deux ans de dépressions dans lequel il avait complètement laissé de côté le tandem Spirou et Fantasio, dégouté de ne pouvoir écrire leurs aventures comme il l’entendait. Un parallèle est facile à déceler entre Franquin et l’artiste de cet opus de Spirou.

le lien vers le crowfunding de Frank Pé est ici

Nous vous conseillons aussi:

brousaille

zoo
integrale-spirou-05
adoption

Leave a Comment


2 × cinq =