Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
10 novembre 2017 |  2 likes   |  29 vues

Moonshine ou la prohibition dans le sang

Moonshine de Brian Azzarello et Eduardo Risso chez Urban comics



Contrebandier, fais mois peur !
Nous sommes pendant la prohibition. En 1929, Joe « The Boss » Masseria confie une mission de demande de partenariat en Virginie a un jeune porte flingue: Lou Pirlo. Une mission qui ne semble pas très compliquée chez « des ploucs » qui distille un alcool exceptionnel. La famille Holt est pourtant bien loin d’être une proie facile pour ce gang car dans chaque famille recèle des secrets et des coins sombres…

Brian Azzarello(scénariste)
Cet écrivain de génie est bien connu des lecteurs de Batman et de 100 bullets, série à la longévité impressionnante pour ce type d’histoires. Avec Moonshine, il confirme sa maîtrise de l’horreur et des ambiances sales et froides.

Eduardo Risso (dessinateur).
Ce talentueux artiste argentin a un trait reconnaissable au premier coup d’œil. Il rappelle le style de Bruce Tim pour le côté gueule cassée. Il a travaillé pour Marvel en dessinant Wolverine, publié une série de Vampire chez Albin Michel…C’est un artiste très productif.

De quoi hurler à la pleine lune de… bonheur
Quand on lit ce comics, nous ressentons la moiteur de cette Amérique sauvage, l’odeur du bayou et celle du sang. A travers ces pages, j’ai retrouvé l’atmosphère du film « Angel Heart aux portes de l’enfer » du réalisateur Alan Parker. Cette frontière entre réalité et fiction. Une normalité ici qui est celle des gangsters et de l’alcool de contrebande. Les protagonistes du récit s’entre déchirent et nous assistons à la tentative de ce jeune torpédo a rester stoïque et « faire son job ». Le tandem de « 100 bullet » nous livre une histoire horrifique épaulée avec toujours un graphisme incroyable. La question est de savoir maintenant si cette histoire mérite qu’elle soit étalée en plusieurs tomes. L’avenir nous le dira. Un conseil amenez le dans votre chalet cet hiver, ambiance garantie.

Leave a Comment