Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
29 avril 2020 |  2 likes   |  278 vues

La BD de pirates, là on rigole plus ou presque…

La piraterie est depuis pas mal de temps plus trop en vogue au cinéma. En bande dessinée, c’est un peu pareil cependant les futurs dessinateurs ou scénaristes ont été bercés par des histoires captivantes de piraterie. L’île aux pirates du réalisateur Renny Harlin et Pirates de Roman Polanski font des soubresauts dans le paysage cinématographique jusqu’au premier Pirates des Caraïbes de Gore Verbinski qui va définitivement imposer un genre.

Peut-être qu’au 7e art et au 9e art, il n’y a pas grand-chose, mais il ne fait pas oublier les jeux vidéos et surtout la saga Monkey Island de Lucasart.

Peut-être qu’au 7e art et au 9e art, il n’y a pas grand-chose, mais il ne fait pas oublier les jeux vidéos et surtout la saga Monkey Island de Lucasart.

One piece de Eiichiro Oda chez Glénat (2000 en France)

Rejoignez l’équipage grandissant du joyeux Monkey D.Luffy, bien décider ; a devenir le seigneur des pirates et ainsi succéder à Gold D. Rogers. Pour cela, il devra trouver le Trésor, le One piece, caché par ce dernier. Mais il n’est pas le seul à le rechercher et dans un monde dans lequel le gouvernement est dirigé par des dictateurs les dragons célestes, pas évident de s’en sortir indemne.

One Piece est une saga dans la pure veine shonen/pulp et a déjà son statut d’œuvres cultes. Tout est réussi et pensé à l’avance par le mangaka. La galerie des personnages haute en couleur (même si c’est en noir&blanc) est particulièrement réussie. Un « must have » pour les fans de pirates et le dessin énergique d’Oda y est pour quelque chose !

Ratafia de Frederik Salsedo et Nicolas Pothier chez treize etrange (2005)

Tout commence dans une auberge avec une partie de Poker. Le capitaine Charles perd son navire le Kouklamou et son équipage face a une personne qui a l’apparence de tout sauf d’un capitaine de piraterie. C’est ce que pense l’équipage et en particulier Romuald lorsqu’il le voit embarquer avec sa femme et sa bibliothèque privée. Mais voilà, ce capitaine a 9 cartes aux trésors et cela suffit pour attiser l’esprit vénal de Romuald qui peut ainsi galvaniser le reste de l’équipage.

Les aventures sont toujours loufoques avec en toile de fond le rapport entre le capitaine Ratafia et Romuald sans compter bien sûr le revanchard Captaine Charles.

Long john silver de Xavier Dorison et Mathieu Lauffray (2007) chez Dargaud

La suite de l’île au trésor avec un Long John Silver fraîchement rescapé de sa dernière aventure ! Long John Silver va accompagner lady Vivian Hastings jusqu’à son mari en échange d’une partie du trésor trouvé par celui-ci : le mythique trésor de Guyanacapac.

Le scénariste de Undertaker et Aristophonia se lance dans la piraterie avec un des plus grands dessinateurs/illustrateurs, forcément cela donne un incroyable voyage semé d’embûches et de trahisons !

Barracuda de Jéremy et Jean Dufaux (2010)

Tout commence avec la capture de riches passagers Dona Scuebo, sa fille Maria et de leur jeune Valet par l’équipage de Blackdog. Blackdog va chercher a mettre la main sur le trésor de la famille Scuebo, le diamant du Kashar. Une périlleuse chasse au trésor qui ne ne laissera ni l’équipage de Blackdog, ni la famille Scuebo indemne.

Dufaux retrouve Jeremy, l’élève du regretté dessinateur Delaby (Munuera), pour une chasse au trésor sombre et glaciale. Une série culte disponible en intégrale.

Voilà il y a d’autres titres qui mérite aussi votre attention comme Isaac le pirate, le capitaine écarlate, l’île au trésor de Pratt, ou encore en Mer de Drew Weing !

Bons vents moussaillons !

Leave a Comment