Retour home
Marie
Écrit par
Blogueuse
05 août 2016 |  1 like   |  11 vues

Hinomaru Sumo / Green Worldz

green worldzMe revoilà pour un point lecture concernant les mangas ! Au programme Green Worldz et Hinomaru Sumo.

Commençons par Green Worldz, un manga dont deux tomes sont disponibles à l’heure actuelle, deux tomes sur les huit composant la série, réalisé par Yûsuke Ôsawa et édité par Pika.

Tokyo, XXIe siècle. Pour enrayer le réchauffement climatique, les villes du monde entier accélèrent leurs politiques de reforestation urbaine. Alors qu’Akira, un jeune lycéen, prend le métro pour retrouver son amie Yui, une brusque coupure électrique survient ! Quand Akira peut enfin regagner la surface, le monde n’est plus le même : des plantes gigantesques recouvrent tout et s’attaquent aux humains…

Vous l’aurez compris nous sommes de nouveau dans un manga basé sur le thème de la survie en milieu hostile, Bear Grylls style en somme. Pour ceux s’y connaissant un peu en manga je dirai que nous avons la un mélange entre l’Attaque des Titans / Terra Formars et Man Vs Wild. Non très franchement deux tomes m’ont suffit, c’est une série certes divertissante mais sans réelle surprise. Après si vous mettez un grand coup de pied dans votre cerveau avant l’ouverture du livre, tout devrait bien se passer.

Passons maintenant à un manga beaucoup plus plaisant avec la nouvelle série Hinomaru Sumo, réalisé par Kawada et publié chez Glénat. Deux tomes sont disponibles au moment ou j’écris ces quelques lignes, le tome trois paraitra début Octobre.

Le club de sumo du lycée Ôdachi a beau être l’un des plus faibles de la ville, le jeune Hinomaru décide quand même de le rejoindre. Il faut dire que ni sa taille ni son gabarit ne font de lui un futur sumo… Pourtant, ce nouveau venu pourrait bien se révéler beaucoup plus fort que prévu… Réussira-t-il à atteindre le grade suprême de Yokozuna ?!

Les éditions Glénat nous avait déjà surpris en prenant le pari de publier il y a plusieurs années de cela Eyeshield 21, sur le football américain, un sport ne touchant que très peu de personnes chez nous, et qui au final avait cartonné. Glénat retente donc l’aventure avec cette fois comme base le Sumotori et cette fois encore c’est réussit. Tous les ingrédients sont réunis dès ces premiers tomes pour en faire une grande série. Un dessin nerveux, du rythme, des personnages classes (oui on peut être classe en pagne) et de l’humour, voilà tout y est, il ne manque plus que vous cher(e)s lecteurs / lectrices !

Leave a Comment


vingt + 5 =