Retour home
Guillaume
Écrit par
blogueur
09 juin 2016 |  1 like   |  213 vues

Dédicace à Lausanne ! Tony Sandoval, le 11 juin

Après la sympathique rencontre de Michel Koeniguer, Paquet nous amène un autre pilier de son catalogue !
Tony Sandoval est en effet un incontournable, pour l’éditeur genevois. Après avoir alimenté la collection Discover, il est désormais à la tête d’une collection qui lui est – presque – dédiée, pour des formats plus grands, et en adéquation avec la qualité graphique qu’il maintient et améliore, livre après livre. Nous serons malheureusement dans l’incapacité de proposer son dernier ouvrage, encore à l’impression, mais nous vous proposons la quasi-totalité de sa production.

Ayant démarré par une collaboration (Vieille Amérique, avec Wander Antunes, aujourd’hui épuisé), Sandoval a vite pris l’initiative d’une histoire dont il serait seul signataire. Est donc sorti deux années plus tard Le cadavre et le sofa, fable étrange au graphisme déjà séduisant, mélange réussi entre Stand by me et un poème graphique. Suite au succès critique et public de ce premier essai, il part sur un diptyque tout aussi étrange, Nocturno, depuis réédité en intégrale. Déambulation proche du conte, morbide et nourrie au rock, c’est une fois encore un succès pour la petite collection Discover. Les bêtises de Xinophixerox est un exercice de style au graphisme plus jeté, avec son histoire enfantine et ses dessins aquarellés en pleine page. Foncièrement libre dans ses créations, Sandoval embarque ensuite son lecteur dans l’un de ses univers fétiches – la musique, et plus précisément le rock – dans Doomboy, ode aux radios pirates et à la libération par la musique. Le serpent d’eau, comme souvent, touche à l’adolescence, et à une amitié entre filles durant un été interminable. 1000 Tempêtes, publié dans une édition normale et une de luxe (en noir et blanc, signé et numéroté), est son dernier titre conçu en solo, en attendant sa prochaine autobiographie.

Sandoval a aussi travaillé en tandem. À deux reprises avec Pierre Paquet, son éditeur, pour Un regard par-dessus l’épaule, conte kafkaïen sur un jeune garçon enfermé dans le mur du salon familial, mais aussi pour À la recherche du Chours, un album jeunesse étrennant la collection du même nom.
Il a aussi écrit pour d’autres : Gris (avec Patricio Betteo), et les deux volumes des Échos invisibles (avec Grazia La Padula).

Avec ce graphisme riche et évocateur, il a été sollicité pour des albums jeunesse, évidemment. D’abord sa collaboration avec Pierre Paquet sur À la recherche du Chours, mais aussi, en solo cette fois, Jour de vent.

Et enfin, comme il est évident qu’un tel talent visuel ne pouvait se passer d’écrins à sa mesure, un sketchbook et un artbook sont sortis, reprenant ses travaux et recherches, de ses débuts à aujourd’hui.

Tony Sandoval, vous l’aurez compris, est un auteur précieux, encore jeune mais aux thématiques clairement définies. Nous espérions le recevoir, Grégory et moi, depuis nos arrivées respectives au magasin de Lausanne.
Ce sera désormais chose faite, ce samedi 11 juin, dès 15h, dans votre Espace Passion BD de la FNAC de Lausanne !
Bien évidemment, et une fois de plus, nous remercions les éditions Paquet pour avoir organisé cette rencontre, et espérons vous y croiser nombreux !
Tous les livres cités dans cette chronique seront disponibles, en quantité limitée pour certains, le jour de la dédicace ! Réservez-les !

Leave a Comment