Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
17 janvier 2017 |  1 like   |  29 vues

Chronosquad de Giorgio Albertini et Grégory Panaccione

index
Couv_293839

Ça y est, l’humanité peut voyager dans le temps ! Et quoi de mieux que de s’offrir des vacances à l’époque qui nous plaît ?
Nous suivons dans Chronosquad le premier jour de Telonius Bloch, spécialiste en histoire médiévale, qui est envoyé en Égypte ancienne avec deux de ses collègues. Leur but est de retrouver la fille du directeur de la banque, en vacances dans un centre de luxe qui a fugué avec son petit copain. En parallèle à ça, un cadavre d’un condamné à perpétuité est retrouvé à une époque non conforme à son emprisonnement…

chronosquad-tome-1-planche-1
9782756074139_pg
panaccioneChronosquad1-1

Les auteurs:

Giorgio Albertini, milanais de naissance, est historien. Il a suivi des études historiques médiévales comme d’ailleurs l’un des héros de Chronosquad. Il participe à des fouilles archéologiques et travaille comme illustrateur scientifique pour des revues et des musées.

Photo_44188
panaccione

Gregory Panaccione a travaillé sur des dessins animés après avoir quitté le domaine de la publicité. Il a participé a Corto Maltese, « Allo la terre, ici les Martin » et « Totaly Spies »
Il a dessiné et a écrit l’excellent « Toby mon ami » chez l’éditeur Shampoing en 2010 puis enchaîne avec « âme perdue », “Match”, un « Océan d’amour » avec Lupano et « Qui ne dit mot » avec De Groot. L’une des particularités de ses trois premières créations est la présence des deux mêmes protagonistes le chien Toby et son maître, découvert dans le premier « Toby mon ami ». Leur dernière frasque se trouve dans l’excellent hommage au film Shinning dans la revue de Casterman « Pandora ». Fait amusant, Télonious Bloch ressemble comme deux gouttes d’eaux au maître de Toby. Panaccione a-t-il crée son François Pignon de la BD? L’autre particularité de ces 3 BD est qu’elles sont entièrement sans texte et donc compréhensible quelle que soit la langue du lecteur.

Une odyssée temporelle :
Pas évident d’arriver à mettre en scène une histoire originale et cohérente de retour dans le temps. L’un des exemples les plus marquants est le pantouflard et mièvreux « Chrononauts  » de Mark Millar dont les droits ont déjà été achetés pour une adaptation filmique.
Ici, Albertini arrive à explorer ce genre avec une vision différente du faite sûrement de sa formation professionnelle d’historien. Le premier tome était amusant avec le concept de prendre des vacances dans une époque historique et le fonctionnement du voyage dans le temps mais finalement pas non plus très originale. En revanche, le second tome donne une autre couleur à l’histoire des plus intéressantes. Je parle du pitch, pas de la narration du récit.
Le découpage est impeccable et la lecture des pages se fait avec une grande rapidité. Il faut dire que Panaccione a l’habitude de story-boarder. »Chronosquad » est un vent de fraîcheur qui fait plaisir et nous offre une enquête et des aventures spatio-temporelles sous forme de critique de la modernité. À dévorer!


Leave a Comment


dix-huit + quinze =