Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
26 sept. 2017 |  0 like   |  78 vues

Betty Boop quand le burlesque sauve une vie!

« Betty Boob » de Véronique Cazot et Julie Rocheleau chez casterman



Tout commence par un cancer du sein. Élisabeth voit sa vie chambouler tant personnelle que professionnelle. En effet, côté travail son employeur lui rappelle que, comme il est stipulé dans son contrat elle doit posséder ses deux seins. Côté sentimental, son compagnon vit difficilement l’ablation du sein de sa compagne, a tel point qu’il n’ose plus la toucher. Élisabeth l’expulse de l’appartement mais celui-ci reste prostré devant la porte, l’empêchant, elle, de quitter son appartement. Elle décide de sortir par la fenêtre et une rafale de vent emmène sa perruque. Ce coup de vent providentielle va la conduire dans une péniche/cabaret « L’oiseau de nuit ». Cette rencontre avec le monde burlesque changera sa vie et le monde à jamais !

La scénariste Véronique Cazot semble avoir commencé sa carrière dans la bande dessinée avec la série « Et toi, quand est-ce que tu t’y mets ? » avec la dessinatrice Madeleine Martin chez Fluide G. « Betty Boob » est son 3ème album sorti.

La dessinatrice montréalaise Julie Rocheleau a travaillée dans l’animation en tant que designer et artiste de story-board. Elle quitta ce milieu pour la bande dessinée et collabore avec plusieurs scénaristes Emilie Villeneuve (« la fille invisible » chez Glénat Quebec), Normang Grégoire (« La petite patrie » chez La pastèque) et Olivier Boucquet (« la colère de Fantômas » chez Dargaud).

Booboo be do!

Quel plaisir de lire un récit comme celui-ci! Avec des dessins sublimes de la dessinatrice montréalaise Julie Rocheleau, la scénariste Véronique Cazot explore le problème du regard des autres (privé ou public) avec une sensibilité et un humour décoiffant. « Betty Boob » est la preuve qu’après la pluie, il y a souvent le beau temps. Les dessins de Julie Rocheleau explosent littéralement devant nos yeux. La mise en scène est remarquablement orchestrée de main de maître par Veronique Cazot. C’est un véritable opéra (burlesque) de papier qui se lit avec beaucoup de plaisir. La coupe de cheveux de l’héroïne et le titre de l’album sont des références, bien sûr, à la célèbre icône animée américaine Betty Boop.

Leave a Comment