Retour home
Gregory
Écrit par
blogueur
29 novembre 2016 |  53 likes   |  41 vues

ANGUS de Régis Donsimoni (Ankama)


angus

Aventurier en herbe, baroudeur en culottes courtes, flibustier du petit bassin, chasseur de monstres du placard, cette chronique est pour toi.
Si tu trouves ces notes, après avoir affronté les mille dangers du Grand Labyrinthe du Net, combattu sans relâche Spams, Trolls et Lolcats, fuis les sirènes de la Procrastination, ta quête ne fais que commencer .
Il est temps pour toi d’entrer dans le monde de :

ANGUS, le Chaventurier!


Bienvenue à Fantasy-Central, petite ville tranquille quand les créatures fantastiques et autres justiciers veulent bien la laisser en paix.
500 ans se sont passés depuis la disparition mystérieuse de l’odieux Gard, Seigneur du Mal.
Angus est un héros-à-louer, chasseur intérimaire de créatures fantastiques. Il est aussi un chat-guerrier, seul de son espèce, un locataire qui a bien du mal à payer son loyer et, à son corps défendant, mentor d’une jeune apprentie intrépide, fille de son ancien partenaire.
Anti-héros lucide, Angus est donc tout naturellement bougon. Très bougon.
Mais le retour inattendu de l’affreux Gard et de son bras droit ne va pas améliorer le sort de notre chaventurier, il devra se surpasser pour sauver le monde dans des aventures rocambolesques et enlevées.

Série arrêtée brutalement, Angus refait son apparition sous forme d’intégrale chez Ankama, pour notre plaisir.
Si vous aviez manqué ces cinq albums réjouissants, voici une occasion à moindre frais de découvrir cette série qui n’a pas démérité. Peut-être l’occasion pour l’éditeur de recréer du désir dans l’optique de nouvelles aventures?

Régis Donsimoni est par ailleurs le dessinateur de la plus populaire série : Le Collège Invisible.
On retrouve donc dans Angus cet univers graphique très coloré, son sens habile de l’animation des personnages, et ses influences manga et geek (on pense parfois à du Dofus).

angus donsimoni

Côté scénario, même si l’on est peu surpris, l’ambiance est conviviale.
Le mélange d’univers pavillonnaire de banlieue et de fantasy fait mouche, et l’on s’amuse de voir apparaître un démon chevauchant un scooter, ou un coffre magique dans un lotissement.
Les personnages sont assez charismatiques et bien trouvés (Dred le guerrier manchot, Shibi le limu..).
Même si il ne renouvelle pas le genre, Donsimoni a truffé son univers de référence et des clins d’œil qui amuseront petits et grands .
Ainsi, si le héros s’appelle Angus, c’est en référence à un autre héros qui n’aimait pas être appelé par son prénom : McGyver (pour les plus jeunes : VRP américain du couteau suisse et héros de série télé qui popularisa la coupe méduse).
Le coffre Mimic, artefact magique et bon toutou à sa mémère, renvoie à Final Fantasy.
Enfin, pour les renégats Jon et Jen, les justiciers milliardaires….ben, vous demanderez à vos parents si vous ne connaissez pas, probablement qu’ils auront, comme moi à l’instant, la chanson du générique qui prendra instantanément contrôle de leur cerveau.

Si vous avez aimé…

zarla

ZARLA de Janssens et Guilhem

college invisible

college-invisible

LE COLLEGE INVISIBLE de Ange et Donsimoni

lilly sparro contre l apocalypse

LILLY SPARROW CONTRE L’APOCALYPSE de Ced et Ztnarf

ralph azham

ralph-azham

RALPH AZHAM de Lewis Trondheim

Vous l’aurez compris, voici donc un titre bien sympathique à mettre dans toutes les mains dès 9/10 ans : des joutes verbales pleines d’humour et de second degré, un univers très agréable et le souffle de la Fantasy et de l’Aventure.
Vous n’aviez pas des cadeaux à faire cette fin d’année?



Leave a Comment


un × cinq =