Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
16 juin 2019 |  5 likes   |  16 vues

Du STRONG et des secondes a dévorer

Tout le monde le sait, début juillet va arriver dans toutes les bonnes boutiques un tsunami de nouveaux manga. Pourquoi ? Car Japan expo oblige, ce rendez-vous incontournable des aficionados de la culture japonaise. Du coup, je vais vous parer avant cette avalanche de titres un peu de comics. Il y a une rééditions et une nouveauté pour cette fois, c’est parti !




Tom strong integrale (2 tomes) de Alan Moore et chris Sprouse chez Urban


Cette petite perle d’Alan Moore enfin rééditée est un hommage aux pulp’s américains des années 30-50. Vous savez ces journaux à petit prix dont les héros et les histoires fleuraient bon l’univers des films de série B.
Ici la famille strong dont le père Tom est marié à Dhalua et ont une fille Tesla. Ils vivent à Millenium City. Vous pouvez ajouter à l’ensemble un robot à vapeur Pneuman et un gorille le roi Salomon. Pour ce qui est des histoires, c’est nazi et des scientifiques fous au programme.
Alan Moore a qui l’on doit Watchmen, From Hell ou encore V for Vendetta nous gratifie ici d’un univers léger et débridé qui raviront les amateurs des films de Roberto Rodriguez. La branche de Wildstorm/DC à l’origine de la publication de cette série avait aussi Réalisé la très bonne série Astro City. Esperons que ce soit la suivante sur la liste des rééditions.




Seven to eternity de Rick Remender, jérôme Opena et Matt Hollingsworth


Le maitre des murmures cherche à conquérir le royaume de Zhal avec un échange très simple : contre votre vœu le plus cher, il aura accès totalement à ce que vous voyez et entendez. Une jolie allégorie sur les conditions d’utilisation de certains logiciels. Le père d’Adam refusa il y a longtemps ce marché contraignant son clan à errer dans Zhal. Maintenant qu’il est mort, c’est a Adam la lourde tâche de refuser la proposition du maître des murmures, mais le pourra-t-il ?
Cette histoire passionnante on la doit a Rick Remender qui travaille pour Marvel, souvenez-vous du très bon Captain America, perdu dans la dimension Z, qui nous offre ici une histoire passionnante et atypique. Les personnages sont attachants et le maître des murmures comporte sa bonne dose d’énigmes. Une série à lire et relire. Une édition en noir et blanc est aussi disponible et nous permet d’admirer le fabuleux travail de Jérôme Opena.

Leave a Comment