Retour home
Miguel
Écrit par
blogueur
30 avril 2013 |  0 like   |  25 vues

UN CHEF D’OEUVRE ITALIEN. « ROCCO ET SES FRERES », Italie, 1960, de Luchino Visconti avec Alain Delon. 14 ans.

C’est en assistant à un séminaire au sujet du cinéma néoréaliste italien, intitulé « Italia 60 » et se déroulant du 18 avril au 2 mai, à Genève, que j’ai eu l’occasion de revoir « Rocco et ses frères » de Visconti. Une ouvre majeure de ce cinéaste et dont on verra plus tard qu’elle occupe une place particulière dans son parcours.

LA FORCE DU NEOREALISME ITALIEN(1945-1960):

Il faut replacer ce film dans son contexte, l’Italie de l’après-guerre connait un essor économique dans lequel l’industrie du cinéma va prospérer.

Ecrivains et cinéastes font du divertissement en traitant des problèmes sociaux, ce qui donne naissance un art, à la fois populaire et engagé.

Citons quelques films clés du néo-réalisme: « Le Voleur de bicyclettes » de Vittorio De Sica, « Rome, Ville ouverte », de Roberto Rossellini, ou « Riz Amer » de Giuseppe De Santis, parmi d’autres.

Il faut noter que « Rocco » au même titre que  « La Dolce Vita » de Fellini, ou « L’Avventura » d’Antonioni annoncent la fin du néo-réalisme et l’évolution du septième art en Italie vers un mouvement qualifié de « réalisme magique ». Ce courant issu de la littérature latino-américaine(« Cent ans de Solitude » de Gabriel Garcia Marquez) va fortement influencer les cinéastes italiens. Il se traduit par l’apparition du féérique et des miracles dans le récit: les clochards qui montent au ciel à la fin de « Miracle à Milan » de Vittorio De Sica en sont une bonne illustration.

 

 

 

 

 

 

 

LE SUJET DE « ROCCO ET SES FRERES »:

Fuyant la pauvreté, Les Parondi, une famille du sud de l’Italie, dont le patriarche vient de décéder, se rend à Milan pour retrouver le frère ainé, Vincenzo(Spiros Focas, déjà installé et fiancé à Ginetta(Claudia Cardinale).

Le premier contact avec la belle-famille se solde par une  dispute. Les quatre autres frères et leur mère s’installent dans une cave faute de mieux, Rocco(alain Delon) travaille comme coursier dans une blanchisserie, Simone(Renato Salvatore), lui s’essaye à la boxe, mais très vite son manager va s’apercevoir que Rocco est plus doué que son frère dans ce domaine. Simone tombe amoureux de Nadia(Annie Girardot)une prostituée plus intéressée par Rocco. Simone va sombrer dans la délinquance. Ciro(Max Cartier), le plus sage des cinq frères s’est bien intégré et travaille dans l’usine Ferrari. Le cadet Luca(Rocco Vidolazzi), quant à lui symbolise la génération future.

Hormis son casting fabuleux(l’âge d’or des coproductions), qui révéla le magnétisme d’Alain Delon(notons aussi la présence de Roger Hanin), « Rocco », dépeint de manière très réaliste l’immigration sud-nord, en Italie. Dernière page néoréaliste du cinéaste, qui va privilégier par la suite les fresques dépeignant le monde aristocratique duquel il est lui-même issu(« Le Guépard »).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UN APPEL AUX EDITEURS DE BLU-RAY ET DVD:

« Rocco et ses Frères » était édité jusqu’à présent en dvd chez René Château qui en détient les droits.

Ce produit, plus disponible en Suisse à présent, l’était seulement en version française…Une pratique habituelle chez cette maison et un crève cœur pour tous les cinéphiles attachés à la V.O.

De plus s’agissant ici de purs transferts vidéo, il est peu probable que René Château s’intéresse un jour au support Blu-ray.

Il faudra donc se rabattre sur des import italiens ou autres, si l’on veut voir ce monument dans sa langue originelle.

 

 

 

 

Leave a Comment


dix-huit − 14 =