Écrit par
blogueur
01 octobre 2012 |  0 like   |  4 vues

TOKYO ESP : Fun & Play – Une semaine/Un manga avec Couleur 3

Chaque lundi, aux alentours de 16h30, votre humble serviteur Florian de la Fnac, chronique un manga de son goût: une découverte, un classique ou une curiosité.

Et ce mois-ci, une nouveauté : des catégories ! On commence avec Fun & Play, une section où il sera question d’un manga amusant, énergique et plein d’action, sans pour autant tomber dans des chemins déjà maintes fois empruntés par de multiples shonen. Mot d’ordre : originalité et divertissement !

.

Cette semaine dans Fun & Play : TOKYO ESP d’Hajime Segawa, chez Panini Manga.

Une toute nouvelle série pleine de fougue, de boum, bam et wiz. Parfaite pour oublier le froid automnal et pour penser encore un peu aux folies de l’été.

Ça commence fort, puisqu’on y suit Rinka, une jeune lycéenne pauvre, mais au caractère bien trempé qui un jour percute de plein fouet un pingouin volant. Eh oui, ce sont des choses qui arrivent. Mais apparemment, notre héroïne n’a pas l’air au courant que les pingouins volants, ça n’existe pas. Du coup, elle rentre pépère chez elle, comme si de rien n’était. Mais à son réveil, lorsqu’elle passe à travers le sol et se retrouve dans le salon de son voisin du dessous, elle est bien obligé de se demander d’où vient ce soudain pouvoir de passe-muraille. Et puis bientôt, c’est son père qui devient un aimant humain et ne peut plus sortir dans la rue sans que toutes les voitures se collent à lui ! Et enfin, il y a Kyotaro qui lui peut se téléporter et décide d’aider Rinka, car elle aussi elle voit les poissons dorés dans le ciel, les mêmes que le pingouin poursuivait.

Totalement décomplexé, Tokyo ESP est le manga divertissant par excellence, comme seuls les japonais savent le faire. Humour décalé sans limites, scènes d’action irréalistes mais tellement intenses, situations improbables et originales. Sans oublier bien-sûr l’écriture des personnages, qui même s’ils tirent vers les stéréotypes, font preuve de comportements parfois inédits et sont surtout très attachants.

Une réussite qui promet. On espère juste que les volumes suivants (six déjà au Japon) seront tout aussi dynamiques et hilarants et ne tomberont pas dans la redite, comme c’est souvent le cas pour ce genre de manga.

Leave a Comment