Retour home

Écrit par
blogueur
17 décembre 2010 |  0 like   |  2 vues

Sélection BD intégrale pour des fêtes super-chouettes! vol. 02

En cette veille des fêtes de fin d’année, la frénésie s’éveille peu à peu et les magasins se remplissent doucement, mais sûrement, d’une foule qui bientôt deviendra une vague emportant tout sur son passage. Alors pour vous éviter d’être emporté par le flot discontinu des acheteurs, voici quelques conseils d’achat BD intégrale pour ne pas offrir n’importe quoi à n’importe qui.

Copyright Savoia, Sowa et Dupuis

La petite Marzi porte sa vie à bras-le-corps.

Marzi

Sowa/Savoia – Dupuis

Pologne. 1984. Marzi est petite quand l’histoire commence. Elle et sa famille habitent dans un immeuble précaire. Le mur de Berlin n’est pas encore tombé. La vie est parfois difficile, la nourriture n’abonde pas et le chauffage ne fonctionne pas tout le temps. Mais malgré cela, elle croque la vie à pleine dents et profite au maximum de sa vie calme et innocente. Autobiographie romancée, Marzi témoigne du quotidien polonais avant, pendant et après la chute du mur. On y découvre des récits piquants, rafraîchissants et émouvants, vus à travers les yeux d’une petite fille, puis d’une adolescente et enfin d’une étudiante. La Pologne nous apparaît alors comme un pays nouveau qui n’est pas seulement synonyme de communisme, de froid et de pauvreté, mais aussi et surtout d’amour, de fraternité et de solidarité.

Copyright Jodorowsky, Boucq et Les humanoïdes associés

Personnage charismatique, Bouncer crève la couverture.

Bouncer

Jodorowsky/Boucq – Les humanoïdes associés

La guerre de sécession vient de prendre fin et la vie dans le Far-West commence à s’organiser. Les villes se développent et attirent leur lot de bonne gens, de bandits et de poivrots. Le bouncer les voit défiler tout les jours. Assis près de l’entrée du saloon, il fait en sorte que les Peaux-Rouges n’entrent pas, que les ivrognes trop bruyants finissent leur repas sur le sol poussiéreux et que les mauvais perdants ne partent pas sans régler leur ardoise. Personnage souvent vil et sans scrupule, le bouncer de Jodorowsky est, lui, plus humain qu’autre chose, d’où son dilemme d’évoluer dans un monde brutal et souvent sans pitié. Ajoutez à ça le graphisme chaud et tranché de Boucq et vous obtiendrez le meilleur western depuis Blueberry.

Copyrig Vehlmann, Gazzotti et Dupuis

Seuls et perdus au milieu de nulle part.

Seuls

Vehlmann/Gazzotti – Dupuis

Demain, tout cela aura disparu. Dès la seconde page, la couleur est annoncée. Seuls n’est pas une BD pour jeunes comme les autres. Demain, tous les adultes auront disparu, laissant les enfants seuls et livrés à eux-mêmes. Ils devront alors faire face aux dangers inattendus d’un monde sans repères, sans protection et sans règles. Tueur aux couteaux, tigres en liberté, manque de nourriture et recherche d’un abri seront quelques uns des dangers auxquels ils devront faire face au quotidien. Intrigue adulte au service d’un public jeune: voilà l’originalité de Seuls. Tour de force scénaristique et graphique, cette série donne l’opportunité aux lecteurs d’aller au-delà des sempiternels Boule et Bill, Titeuf et consorts et de découvrir une histoire complexe, passionnante et haletante. Á mettre entre toutes les mains.

Leave a Comment


2 × cinq =