Écrit par
blogueur
01 août 2012 |  0 like   |  5 vues

Rock’oz Arènes 2012: rencontre avec les Chikitas

Allez, on ne peut pas tout reprocher au Rock’oz Arènes. Mais de là à dire qu’il y en a équitablement pour tous les goûts… Mardi soir, 19h: Les Chikitas ouvrent le bal. Masquées, grimées, Punk. « We’ll sodomise you deeply »: deux femelles qui savent faire du mâle, deux bonnes soeurs avec une batte et des oursins dans le froc, histoire de répondre au Punk par le Punk. Interview fesses serrées.

Chikitas, vous avez droit à trois adjectifs chacune pour expliquer votre musique:

Saskia: Gras, sale et assourdissant.

Lynn: Intrigant, subtil et gay.

Bravo! C’est un peu ce que j’attendais. On vous dit Grunge, moi je vous trouve Punk…

Lynn: je suis assez d’accord.

Saskia (avec l’accent bourge): Oui.

Alors qui dit Punk dit questions courtes. Chikitas, vous êtes plutôt Punk à chien ou pute à frange?

Saskia: Punk à chien!

Lynn: Pute à frange!

Saskia: Non, pute à chien finalement.

Première cuite?

Lynn: 15 ans et demi

Saskia: 14 ans.

Quel endroit?

Lynn: Brasseur. Enfin non bar, mets bar.

Saskia: Pourtougaaal! Sur une plage, totalement défaite.

Première crête?

Saskia: Pas encore fait.

Lynn: Pubienne? Ma seule et unique crête a été pubienne.

Premier concert?

Saskia: Totalement improvisé à la Parenthèse.

Lynn: Au cycle d’orientation.

Premier instrument fracassé?

Lynn: Une guitare, dans une cave.

Saskia: L’accordéon de mon grand-père.

Dans la même cave?

Lynn: Ah oui attends, obligé!

Saskia: Qui te dit qu’il était dans la cave cet accordéon?

Premier disque acheté? Vous avez le droit de me dire un truc honteux, c’est Punk la honte…

Saskia: Florent Pagny, j’aime beaucoup.

… Ceci dit il a été Punk, t’as vu sa gueule une fois démaquillé?

Saskia: Oui je l’ai pris pour mon grand père d’ailleurs. J’étais prête à m’excuser pour l’accordéon…

Lynn: Qu’on a acheté ou qu’on m’a offert? J’hésite. Je me les faisais offrir en fait. En plus, c’est un truc qui va souvent revenir ça. Disturbed, album « Believe ».

Premier journaliste martyrisé?

Saskia et Lynn (en choeur et l’air menaçant): Toi!

Sex Pistols ou Nirvana?

Lynn: Nirvana, sans hésiter.

Saskia: Rien à foutre des Sex Pistols, qu’est ce que tu veux que j’en fasse? C’est quoi cette question de merde? Nirvana.

Hole ou les Runaways?

Saskia: Hole.

Lynn: Les Runaways. Joan Jett!

Vous préférez mourir jeunes ou pourrir vieilles?

Lynn: Pourrir vieilles.

Saskia: Ouais, avec la choucroute.

Sur la tête? A la Amy Winehouse?

Lynn: Voilà, et kiffer la vie.

La pire chose qui soit arrivée au(x) Punk?

Saskia: Ne pas avoir découvert le déodorant…

Lynn (rires): Pas mieux, elle est trop bonne!

Saskia: Parce qu’ils sont toujours trop dans ces salles, et ça pue! Mais je les aime beaucoup! Surtout dans les festivals en plein air…

La pire chose qui soit arrivée aux Chikitas?

Saskia: De ne pas avoir découvert le déodorant (rires)!

Poser en photo avec une batte, c’est pour éviter le syndrome « Las Ketchup »? Deux nanas, un nom latino… 

Saskia: Merde, j’me souviens même de leur chorégraphie! Elles sont pas mortes?

Lynn: C’est clair! C’est parce qu’on cherche la virilité avant tout, celle qui se voit, celle qui tâche!

Les groupes à deux, il y en a eu pas mal qui ont bien marché: les Whites Stripes, les Kills… mais ils étaient souvent mixtes. Les seules qui vous ressemblent un peu, ce sont les Brigitte. Mais qu’est-ce qu’elles ont de plus les Chikitas, par rapport aux Brigitte?

Saskia: Des orifices en plus, un nom pas pourri…

Lynn: Par rapport aux mixtes oui, des orifices en plus.

A moins que les Brigitte soient des hommes, en fait…

Saskia: Qu’est-ce qui te dit qu’on est des meufs nous?

Lynn: Faudra deviner laquelle…

Quand même, si Jack White vous dit: « allez les filles, on enregistre un disque? », ce serait quoi la condition?

Saskia: Qu’il nous prenne les deux en même temps, histoire de faire un trio.

De quoi se nourrissent-elles, deux nanas Punk?

Saskia: Salade verte, crudités, légumes, et de la pomme de terre purée de ma grand-mère. Depuis qu’elle est morte, j’en fais pour moi.  C’est triste, mais c’est Punk.

J’ai comparé votre pochette d’album (photo d’un plat de pâtes sauce tomate accompagné de poulet cru) avec une très célèbre, celle de « The Spaghetti Incident » des Guns’n’roses. Mais vous, vous rajoutez de la viande! C’est quoi le message? Deux nanas qui mettent de la bidoche dans leur musique?

Saskia: C’est pour montrer dans quel état d’esprit on est, en fait: c’est gras, et goulayant.

Le poulet cru, c’est pas gras pourtant…

Saskia: Mais si, bien sûr! T’as déjà essayé d’en manger? On verra plus tard…

Question piège: quelle est la salle la plus Punk de Fribourg?

Saskia: Devant le Fri-son.

Perdu…

Lynn: Mais non! c’est le Bad Bonn, ils nous on foutu dehors Fri-son…

Si vous deviez répondre à un célèbre chanteur Suisse qui a construit son succès avec « Où sont les femmes » (Patrick Juvet), vous lui répondriez quoi, vous Punk?

Saskia: Ah? Il y a un chanteur célèbre en Suisse?

Lynn: Là où il y a des thons…

La meilleure chose qu’un fan pourrait faire pour vous, c’est quoi?

Saskia: Nous faire un strip-tease pendant un concert.

Lynn: C’est pour bientôt…

La question qu’il ne faut pas vous poser?

Lynn: Celle-là… A part ça, des questions, il ne faut pas s’en poser, car c’est là que les groupes commencent à faire de la merde.

Saskia: La question qu’il ne faut pas me poser? « Où sont les chiottes », je ne sais jamais où sont les chiottes.

Propos recueillis par Gyslain Lancement

Pensez à voter sur le lien ci-dessous:

Votez pour les Chikitas!

3 Responses to “Rock’oz Arènes 2012: rencontre avec les Chikitas”


Miou2x
5 août 2012 Répondre

Mon très cher Gyslain, tu oublies les Chats-Thons… c’est fini, mais on est allez loin parfois (jusqu’à l’Espace Noir quand même… ça fait un bout!)

Miguel_Rive Miguel_Rive
12 août 2012 Répondre

Alors, Ghislain,

je vois que tu as passé un sale quart d’heure avec les Chikitas…

Gyslain_Fribourg
12 août 2012 Répondre

Dirty

Leave a Comment