Écrit par
blogueur
09 sept. 2011 |  0 like   |  5 vues

Primus, « Green Naugahyde »

Les années deux-mille auront vu leur lot de groupes mythiques des précédentes décennies se reformer au plus grand bonheur de leurs fans. Que ça soit par amour de la musique ou des dollars, nous ne le saurons pas, bien que nous en ayons une vague idée… L’un d’eux s’est reformé en 2003 et n’est autre que Primus, qui n’a pas l’air de jouer pour des billets verts.

Mais que dis-tu, tu as sauté sur tes billets pour aller voir Rage Against the Machine l’an passé, et tu ne connais pas Primus ? South Park fait partie de tes séries préférées ? Il est grand temps de faire rentrer dans ta vie Primus, ce groupe formé en 1984 et qui a réveillé bien des audiences pendant son existence.  Jusqu’à hier, six albums dont les rockeurs se voyaient remercier le ciel étaient sortis, tous plus fous les uns aux autres. Voici venu le septième album studio, Green Naugahyde. Une galette fidèle aux propriétés du groupe qui a pour spécialité de mélanger son ‘funk-à-disto’ avec toujours plus d’humeur et d’humour dans sa musique, une basse très présente et un contenu expérimental et jovial. Décrits comme étant du « funk métal », de la « polka psychédélique » ou encore les Rush post-punk avec l’humour de Frank Zappa, nulle doute qu’il faut vivre cette expérience si l’on est amateur de sons, tous comme ils le clament: antis-pop ! (nom de leur précédent album)

Aujourd’hui, ils sont prônés pour leur collaboration avec la série South Park, dont ils sont les interprètes du thème. Les créateurs de la série étant des fans de Primus, il n’a pas fallu plus qu’un épisode pour convaincre le groupe de pousser la chanson. Totalement soutenus par la série, il est possible spécialement pour sa sortie de cliquer « J’aime » sur le Facebook de South Park et écouter librement en streaming l’album de Primus en intégralité ! Clique ici

Voici donc un groupe qui n’a pas vieilli, ni dans le son et ni dans leur actualité ! Dépourvus d’arthrose, l’on remercie ses actuels membres qui sont Les Claypool (basse, chant), Larry « Ler » Lalonde (guitare, chant) et Jay Lane (batterie, chant). Longue vie à Primus…

One Response to “Primus, « Green Naugahyde »”


JJ
12 septembre 2011 Répondre

Oh! Super !
As-tu eu le temps de l’écouté?
Cet album a l’air un peu plus électo (enfin avec le peu d’extraits que j’ai écoutés) et reste bien dans l’esprit Primus.

Leave a Comment