Retour home
Miguel
Écrit par
blogueur
19 août 2013 |  0 like   |  5 vues

« PLEIN SOLEIL » France. 1960. de René Clément avec Alain Delon, Maurice Ronet. 12 ans.

plein soleil jaquette

 

VOUS DETESTEZ/ADOREZ  ALAIN DELON…CE FILM EST POUR VOUS:

La magnifique réédition de ce film permet de remettre les pendules à l’heure concernant l’irritant et inimitable Delon.

L’acteur crève littéralement l’écran dans « Plein Soleil ». Il est tout bonnement génial de spontanéité et de charisme(on comprend pourquoi Visconti l’a choisi pour « Rocco et ses Frères »).

C’est le quatrième film de l’acteur, donc, les tics du jeu et les mauvais plis ne sont pas encore pris. C’est une révélation, peut-être même la meilleure prestation, de toute sa carrière!

 

LE PITCH:

Tom Ripley(Alain Delon) est chargé par le milliardaire américain Greenleaf de ramener son fils Philippe(Maurice Ronet), dont les vacances se prolongent un peu trop en Europe, auprès de sa fiancée Marge(Marie Lafôret).

Ami du couple, Tom est aussi l’homme à tout faire de Philippe. Les deux copains  sont très complices, on prend du bon temps et on s’amuse, mais Philippe aime humilier son ami au point que suite à une altercation Tom tue Philippe et usurpe son identité.

L’adaptation du roman de Patricia Highsmith bénéficie, du génie du réalisateur René Clément(« Les Jeux Interdits »). Les séquences semi-improvisées su le bateau de plaisance sont par ailleurs spectaculaires. Également la séquence amusante avec l’aveugle. Sans oublier la scène d’anthologie du miroir.

LE NOUVEAU MASTER:

la restauration redonne toute sa force à la palette des couleurs, notamment la profondeur des bleus. Un bonus permettant  sur un écran coupé en deux de se rendre compte du travail effectué. Viennent s’ajouter un documentaire sur les rapports malaisés entre la Nouvelle vague et Clément, ainsi qu’une interview avec Alain Delon, réalisée pour l’occasion et qui se souvient avec émotion de ce tournage capital pour la suite de son parcours. Quand on pense que ce n’est pas lui qui était prévu initialement…Incontournable!

 

 

Leave a Comment