Écrit par
blogueur
10 octobre 2011 |  0 like   |  0 vues

Peacemaker : une semaine / un manga, avec Couleur3

Copyright Minagawa et GlénatChaque lundi, aux alentours de 16h30, votre humble serviteur Florian De La Fnac chronique un manga de son goût : une découverte, un classique ou une curiosité.

Cette semaine : Peacemaker de Ryôji Minagawa, chez Glénat.

Dans un Far-west dominé par les casinos et les duels au pistolet, le jeune Hope Emerson essaie de gagner sa vie comme il peut. Il va de ville en ville, jusqu’à ce qu’il soit obligé de participer à un duel pour pouvoir manger. Le jeune homme naïf va alors se transformer en expert de la gâchette, à la surprise de tout le monde. Il s’avère qu’il porte un pistolet qui n’est capable de tuer que les mauvaises personnes, ceux dont l’esprit s’approche de ceux des démons. Le clan Crimson Executers va alors entendre parler de lui et surtout du fait qu’il voyage désormais avec Nicola, la petite-fille du chef des Crimson. Une chasse à l’homme va ainsi commencer. Qui sera le meilleur les Crimson Executers ou Hope Emerson. Western fantastico-spaghetti, Peace Maker est une aventure très bien construite qui, elle aussi, su prendre les meilleurs côtés d’un genre pour développer des personnages attachants et crédibles. On retrouve ainsi le suspens et la tension des duels, les dialogues denses mais jamais inutiles et l’ambiance poussiéreuse d’un pays où tout peut arriver. Certes classique dans son développement, Peace Maker n’en reste pas moins un manga bougrement efficace et passionnant.

Leave a Comment