Écrit par
blogueur
27 mars 2011 |  0 like   |  0 vues

On y était : Andreya Triana live au Cully Jazz Festival

C’est par une douce après-midi de ce début de printemps que je me rends dans le très pittoresque village de Cully, au bord du lac, pour assister au concert de la belle chanteuse anglaise qui s’est fait connaître en arpentant les scènes d’Europe au côté de l’excellent producteur Simon Green, connu sous son pseudo de Bonobo. Bien que le concert ait lieu à une heure assez inhabituelle (17h), la salle du Next Step est pleine à craquer pour accueillir la douce voix d’Andreya.

Ses musiciens (guitare, basse, batterie avec un matériel minimal) entrent sur scène les premiers, rapidement suivis de la belle, apparemment très positivement surprise par le nombreux public qui s’est déplacé pour son concert. Andreya fait preuve d’un charme et d’un charisme envoûtant pendant toute la durée du show, multipliant les anecdotes à propos de ses chansons et les traits d’humour (notamment pour reprendre le contrôle de son boîtier d’effets récalcitrant). Le premier titre donnera le ton de tout le concert : les musiciens distillent une ambiance minimale sur laquelle elle peut laisser flotter ses douces mélopées. Après quelques mesures déjà, la salle est suspendue à ses lèvres, comme enveloppée dans un doux nuage de coton. S’il était encore possible d’hésiter sur le charme de la belle métisse, la chaleur que le public transmet dans ses applaudissements après chaque morceau ne laisse plus aucun doute. Après 50 minutes de douceur, oscillant entre jolies mélodies pop et groove soul (dont une reprise saisissante de Donny Hathaway), Andreya reviendra seule sur scène pour le rappel. Aidée de son boîtier d’effet lui permettant de créer des loops avec sa voix, elle entonnera, pour le plus grand bonheur du public, une version très épurée du célébrissime Tainted Love des Eurythmics.

Déjà excellente aux côtés de Bonobo, une grande chanteuse s’est livrée en toute intimité. On se languit d’ores et déjà de sa prochaine venue !

Un extrait live ici

Infos :

www.andreyatriana.com

À écouter :

Andreya Triana – Lost Where I Belong

Leave a Comment