Écrit par
blogueur
09 juillet 2012 |  0 like   |  3 vues

NIFFF 2012 ! God Bless America (2012) +16ans, la « beaufitude » ricaine doit cesser et vite !

Plus sa vie avance, plus Franck réalise à quel point tout est pourri dans sa société qui se veut bien pensante : des émissions de téléréalité montrant des candidats se ridiculisant pour exister ne serait-ce que juste un peu ; d’autres poussés au bout de leurs retranchements pour mieux « admirer » leurs réactions ainsi que le côté bestial qui les habite.

Puis, il y a les autres, qu’il ne comprend plus, tous plus personnels et obnubilés par leur petit égo, dont la méfiance ainsi que la haine et le mépris se ressentent dans chacune de leurs phrases, voire de leur respiration ! Sa fille ne veut plus le voir, si ce n’est de façon intéressée, son ex-femme ne fait rien pour lui, si ce n’est le prendre de haut ou le ridiculiser. Aussi, il y a les injustices à tous les niveaux : son emploi s’envolant à cause d’un espoir de coeur ; sa vie le délaissant petit-à-petit car dévoré par une maladie incontrôlable ; et tous ceux à qui il parle dont les uniques sujets de conversation sont le flux d’images continu dont ils se sont abreuvés la veille. « Vie de merde » se dit Franck en voyant l’émission sur MTV « Mon super anniversaire » avec une jeune fille de 16 ans pleurant et insultant ses parents car ce n’est pas la voiture dont elle rêvait…

Oui, la vie est injuste à chaque étage, et pour trop d’humains, mais Franck a décidé qu’à son niveau, il allait réagir… Et pour ça, il y aura du sang, beaucoup de sang ! Dès lors le film accueille une nouvelle tête, jeune et féminine et le spectacle peut enfin commencer !
On pense directement au métrage SUPER – déjà vu au NIFFF l’année passée et réalisé par James Gunn – quand Roxy rejoint Franck. Ici aussi nous sommes invités à partager le pied que prennent les protagonistes à dézgouiller ceux qu’ils jugent inaptes à vivre en société. Ici encore la fulgurance de la violence atteint des pics démoniaques tout ce qu’il y a de plus atroce et gratuit. Mais on se prend rapidement au jeu et c’est dans une ambiance du tonnerre de Dieu que l’on vit ce métrage, expiant par là même une bonne dose d’énergies négatives sommeillant en nous. Si de toute façon sa croisade ne sera peut-être qu’un pet dans l’eau, d’autres lui succéderont, car c’est sûr, on n’avait pas signé pour ça !
La bande son rock ajoute au shaker encore une bonne dose d’adrénaline pour obtenir un cocktail explosif et jouissif sur bien des points. Le duo d’acteurs fonctionne à merveille et leur complicité fend véritablement l’écran. Bref, un film de genre qui en a dans le pantalon et qui risque fort de faire des heureux par brouettes !
De plus, avoir le bonheur de le partager avec des amoureux du genre, dans une salle archi-comble et ultra réactive, c’est s’approcher un peu plus des étoiles pour l’auteur des ces lignes ! Après cette folie, vous n’aurez plus qu’une seule envie, c’est de crier haut et fort à chaque moment foireux dont vous serez témoins…
GOD BLESS AMERICA !!!!

4 Responses to “NIFFF 2012 ! God Bless America (2012) +16ans, la « beaufitude » ricaine doit cesser et vite !”


Bruno
18 juillet 2012 Répondre

Excellent film ! En voyant la bande annonce on se dit quand même qu’on aura affaire à un film de bourrin mais en le voyant on se rend compte que c’est un petit peu plus que ça ^^ en tout cas j’ai bien ris (surtout à la scène d’intro !)

Didier_Lausanne
19 juillet 2012 Répondre

Merci pour ton commentaire : ) que du bonheur qu’on vous dit ! Il mérite moult visions !

Bruno
19 juillet 2012 Répondre

D’ailleurs je spam tous mes amis pour qu’ils le voient…..ce film est magique >.< une date de sortie en suisse en dvd ?

Didier_Lausanne
20 juillet 2012 Répondre

C’est effectivement ce qu’il faut faire, sinon il ne trouvera jamais son public et ca serait bien dommage!
Sinon malheureusement point encore de dates pour le dvd : (

Leave a Comment