Damien
Écrit par
blogueur
16 décembre 2014 |  0 like   |  3 vues

Musique : programme de Fri-Son 2015 janvier – février

C’est reparti pour une nouvelle saison 2015 à Fri-Son, qui s’annonce déjà très prometteuse. Accès à la billetterie.

Janvier 2015

Vita Bergen (SE) – Jeudi 22.01.2015
Electro psyché

Acheter un billet

Le duo suédois se fera une joie de faire découvrir son nouvel EP empli d’hymnes pop à la sauce électro arrosée de psychédélisme, très uplifting, caressant l’âme avec délicatesse. Une formule scandinave qui devrait aider à supporter les frimas de l’hiver.

 

Lambchop (US) – Mardi 27.01.2015
Reinvented Soul

Acheter un billet

Grands habitués de Fri-Son, la formation US revient cette fois pour une soirée souvenir autour de l’album Nixon, qui les avait portés avec panache sur le devant de scène, véritablement encensé par la critique. Sur une tonalité soul admirablement travaillée leur musique vintage laisse une sensation douce-amère grâce à une tendresse apparente utilisée comme arme à double tranchant imprégnée d’humour et d’autodérision.

Février 2015

Cold Specks (CA) – Lundi 02.02.2015
Dark side of Soul

Acheter un billet

Sa musique qu’elle qualifie de doom soul, semble se jeter comme une bouteille dans une mer d’encre errant parmi des îlots gospel et folk. Une étrange beauté fatale émane de ses chansons qu’elle égraine avec soin et virtuosité. Ayant collaboré notamment avec Moby et Swans elle sait faire évoluer son style sombre et irrésistible avec goût, n’hésitant pas à incorporer des touches post rock et grunge dans son nouvel album Neuroplasticity. Un vaisseau fantôme fera escale à Fribourg ce lundi, abritant cette perle noire dont l’envoutement l’emporte sur l’éternité.

 

Ez3kiel (FR) – Samedi 28.02.2015
f(x) = (electro + post rock + dub + trip hop)*Lux;
g(x) = (magic screen + laser);
f(x)*g(x) = Lux Tour = Luminothérapie

Acheter un billet

Brillant mélange entre musique et arts visuels, les concerts d’Ez3kiel sont une véritable expérience pour l’ouïe et la vue laissant sans voix. Leurs albums sont autant de point de départ pour des projets fous dans lesquels ils déchainent leur génie et leur passion. Leur nouvel album, Lux ne fait pas exception, panorama éloquent, synthèse de leur savoir-faire débordant de post rock, de trip hop et de dub évoluant avec volupté dans un univers électronique (vers la revue de l’album). Multipliez cela par 1728 leds disposées sur 48 magicpanels formant une matrice 4×12 appelée « magic screen », supportée par une batterie de lasers, le tout piloté par un software dont ils ont le secret et vous obtenez Lux Tour, un ovni musical et scénique qui vous emmènera en terra incognita de laquelle certains ne voudront peut-être pas revenir…

Les videos teasers de Lux Tour étant présentes déjà sur la revue, voici une petite démonstration de mapping interactif (projection d’animations sur un objet), vestiges d’un atterrissage au château de Candé.

Leave a Comment