Écrit par
blogueur
14 octobre 2011 |  0 like   |  1 vues

LE LUFF FETE 10 ANS DE CULTURE UNDERGROUND

Impertinent, expérimental, empêcheur de tourner en rond: le Lausanne Underground Film & Music Festival (LUFF) n’est pas peu fier de passer le cap des 10 ans et a concocté pour son édition 2011 un programme en conséquence. Cinéma et musique bien sûr, mais aussi création, symposium, vernissage et show drag queen alimenteront les travées du Casino du Montbenon et bien au-delà du 15 au 23 octobre.

Il accueillera, pour commencer, la chanteuse-poète et antéchrist autoproclamé Diamanda Galás (samedi 15, ticket en vente à la Fnac), pour une date unique en Suisse en collaboration avec Les Docks. Autre soirée exceptionnelle, celle qui ouvrira le programme cinématographique le mardi 18. Peaches Christ et ses copines offriront au public un show drag queen digne des plus belles soirées de San Francisco, avant la projection de son premier film intitulé «All About Evil».   

La partie cinéma se poursuivra ensuite avec des programmes aussi riches que variés. A commencer par la présence d’une figure incontournable de la contre-culture californienne et du «found footage», Craig Baldwin. Le LUFF présentera également les premiers travaux de Stephen Dwoskin, cinéaste new-yorkais de l’intime et du hors-champ, ainsi que l’univers saphique et fétichiste de Maria Beatty, et réservera une large place à la production underground nippone dans le cadre d’un échange avec le Japon. Sans oublier, bien sûr, les compétitions internationales de longs et courts métrages, des documentaires et des films musicaux. Au total, le LUFF présentera une centaine de films.

Côté musique, outre la prestation très attendue de Diamanda Galás, le LUFF articule sa programmation sur cinq soirées, la première se déroulant lundi 17 octobre à l’Oblò avec un événement spécial en l’honneur des sonorités corporelles en compagnie de Francisco Meirino, Alessandro Bosetti et Gerritt Wittmer. Puis la musique reprend ses droits le mercredi 19 avec une «Aquarium & Chance Meeting Night» animée par deux piliers de la musique expérimental, Nurse With Wound et Z’ev, qui à eux deux cumulent 60 ans de carrière. Le jeudi 20 sera emmené par Kasper T.Toeplitz, qui dirigera dans un premier temps  l’Insub Meta Orchestra, grand ensemble composé de 45 improvisateurs venus de Suisse et d’ailleurs, avant que le compositeur et bassiste ne se produise en solo pour une création inédite. Le vendredi 21 sera l’occasion d’une rencontre particulière entre des artistes aussi divers que Gudrun Gut (DE), Odorujou (JP), Pierre Audétat (CH), Bacalao (CH) et Thiaz Itch (FR) qui joueront de manière autonome mais aussi ensemble dans plusieurs endroits de la salle des fêtes. Une soirée ponctuée par les furies japonaises que sont Kuruucrew et Maruosa. Enfin, le LUFF clôturera son chapitre musical 2011 sur une note très énervée avec le grindcore-free de PIVIXKI, alias l’Australien Anthony Pateras, et le dubstep fougueux de Broken Note.

Pour le programme détaillé : www.luff.ch

 

One Response to “LE LUFF FETE 10 ANS DE CULTURE UNDERGROUND”


Celine
16 octobre 2011 Répondre

Festival introduit par The Chikitas en ouverture le mercredi 15! 😉

Leave a Comment