Écrit par
blogueur
28 octobre 2010 |  0 like   |  25 vues

Le live de la semaine: Jazz Onze + Festival

Cette semaine, tous les amateurs de jazz vont converger du côté du casino de Montbenon. C’est en effet dans l’enceinte de celui-ci que va se tenir, du 3 au 7 novembre, la 23ème édition du festival Jazz Onze +. Depuis de nombreuses années maintenant, le festival nous propose un programme des plus alléchant où se côtoient aussi bien les grandes figures du jazz que de nombreuses découvertes à ne pas rater. Pour cette édition, il nous sera possible, le temps de quatre soirées, de voir se produire l’un des plus grands pianistes de l’histoire du jazz (McCoy Tyner), un saxophoniste dont la liberté n’a d’égale que celle de sa musique (Archie Shepp), un trompettiste dont tout le monde dit qu’il incarne un certain renouveau du jazz (Christian Scott 5tet) et un joueur de oud surdoué qui flirte avec le jazz de la fine fleur new-yorkaise (Dhafer Youssef 4tet). Ainsi, quelle que soit la soirée que vous choissez de passer à l’intérieur de la salle Paderewski, il est certain que le jazz sera à son plus haut niveau !

Pour ma part, voici deux coups de cœur dont je puis dire, en étant certain de ne pas me tromper, que leur prestation emportera tout sur leur passage !

Marc Perrenoud Trio : jeudi 4 novembre, 20h30

Ce trio détonnant est composé de certains des plus talentueux jeunes musiciens que la Suisse puisse compter (Marc Perrenoud au piano, Marco Müller à la contrebasse et Cyril Regamey à la batterie). En choisissant la formule d’un trio acoustique, le pianiste ne va pourtant pas vers la facilité. En effet, l’instrumentation piano, contrebasse, batterie a été tant et tant pratiquée à travers l’histoire du jazz qu’en l’adoptant, on côtoie indéniablement les ombres des grands maîtres qui s’y sont frottés. Pourtant, bien qu’il semble que beaucoup ai déjà été dit, le sens mélodique et lyrique de Marc, soutenu et exacerbé par une rythmique à toute épreuve, réussit à nous faire voir un avenir encore long et radieux. C’est donc sur un répertoire où s’entremêlent compositions originales et réarrangements de standards (là encore le trio redonne vie à des thèmes vieux de plus de 50 ans) que le Marc Perrenoud Trio va nous démontrer toute sa puissance et sa fougue. Et c’est sans conteste que celui-ci trouve sa place parmi la crème du jazz international présente à cette édition. À (re)découvrir de toute urgence !

Dhafer Youssef quartet : samedi 6 novembre, 20h00

Sur ses précédents opus, ce joueur de oud et chanteur originaire de Tunisie nous avait habitué à une musique très électronique. Il collaborait en effet avec l’avant-garde d’un jazz scandinave déstructuré au travers de filtres et autres oscilloscopes. Aujourd’hui, il se présente avec un groupe complètement acoustique. Et quel groupe ! Les musiciens qui entourent Dhafer sont tous de la nouvelle génération qui assomme la Mecque du jazz (New York) par leur virtuosité et leur musicalité ahurissante (Tigran Hamasyan au piano, Chris Jennings à la contrebasse et Mark Guiliana à la batterie). C’est donc poussé par un groupe qui monte déjà dans la stratosphère que les mélopées de Dhafer s’échappent vers des contrées presque mystiques. Le répertoire du groupe rendant hommage au poète arabe Abus Nawas, c’est clairement du côté spirituel de la musique que le voyage se fera. Âmes sensibles s’abstenir, cette musique arrache des frissons et des larmes bien plus vite qu’on ne le pense !

Infos:

www.jazzonzeplus.ch

www.marcperrenoud.com

www.dhaferyoussef.com

À écouter:

Marc Perrenoud Trio – Logo (Neueklang, 2008)

Dhafer Youssef – Abu Nawas Rhapsody (Jazzland, 2010)

Leave a Comment