Écrit par
blogueur
01 février 2012 |  0 like   |  22 vues

La page blanche

 Après Joséphine (les tribulations d’une trentenaire célibataire) Pénélope Bagieu revient avec un nouvel album : La page blanche. Pénélope est donc au dessin et on retrouve Boulet au scénario. Tous deux ont en commun le fait d’avoir été découvert grâce à leur blog devenu des phénomènes. (cliquez ici pour découvrir l’univers de Boulet et pour celui de Pénélope).

 

Alors je vous entends dire : « olala, le dessin ça fait trop Pénélope Bagieu ». Effectivement vous avez raison, mais en même temps, la répartition des tâches a voulu que ce soit elle l’illustratrice et Boulet le scénariste ! Donc mettez vos préjugés de côté (surtout vous messieurs !) et ouvrez cet album pour vous embarquez dans les 208 pages qui composent cette histoire surprenante.

 

 

Bon avant de vous dire ce que j’ai pensé de la lecture de cet album (je garde un peu de suspense……), voici l’histoire qu’ils ont concocté : Eloïse se retrouve sur un banc sans avoir la moindre idée de qui elle est et que fait-elle ici. Au fil de ses recherches et de ses innombrables interrogations (j’avoue que j’en aurais autant si cela m’arrivait !), Eloïse va essayer de retrouver la mémoire et de comprendre ce qui lui est arrivé.

Petit à petit, on suit donc  Éloïse qui cherche des indices, le moindre petit truc qui pourrait la faire avancer. Elle interroge ses collègues, essaye de se rappeller ses souvenirs d’enfance… Mais il reste toujours des trous… Elle laisse donc échapper  son imagination pour trouver des réponses et voici un exemple des quelques « interludes interrogatoires » qui ponctuent La page blanche.

 

Que va-t-elle découvrir en ouvrant la porte

 

Bon il est enfin temps de vous dire ce que j’ai pensé de cette histoire. Un seul mot me vient à l’esprit pour la résumer : INATTENDUE ! Boulet part d’une histoire banale pour arriver à une fin que je qualifierais de surprenante. Alors, c’est vrai que cela risque d’en décontenancer plus d’un mais l’empathie immédiate que l’on ressent pour le personnage principal  fait qu’il est impossible de ne pas se demander à un moment donné «qu’est-ce que je ferais à sa place ? Comment remplirais-je cette page blanche ?». On réfléchit donc avec cette bd et cela ne peut faire que du bien ! Donc laissez vous tenter et vous aimerez… ou pas… !

 

Sans spoiler, je peux vous dire que cette histoire m’a aussi touché car Eloïse s’avère être une libraire. Il y a dans cet album une double page où est regroupée une partie des demandes insolites des clients et cela me rappelle les nombreuses perles que j’ai pu avoir. Rdv pages 104 et 105 pour les voir !

Leave a Comment