Retour home

Écrit par
blogueur
29 juin 2012 |  0 like   |  7 vues

John Carter (+12ans) 2012. Un gars qui vient de la terre pour casser la figure aux habitants de Mars, enfin… pas à tous, rassurez-vous !

Un des plus gros divertissements que la planète cinéma nous ait offert ces dernières années, ce John Carter – adapté d’une série de romans intitulée « Cycles de Mars » dont l’auteur se nomme Edgar Rice Bourroughs – est une réussite que l’énorme four au box office laisse encore perplexe… Réalisé par le papa de Nemo et Wall-E Andrew Stanton, ce film de la firme aux oreilles de Mickey avait pourtant tout pour être LA méga production qui cartonne cette année : des décors énormes, splendides, une envie de tout casser communicative, des moments épiques à souhait et une légende rondement menée, sans temps morts, dont on espérait voir une ou des suites à l’avenir.

Mais voilà, tout ne se passe pas toujours comme on l’avait pensé. Comme évoqué plus haut, le métrage s’étant magistralement planté dans les salles obscures, il faudrait un carton sans précédent sur le marché vidéo pour que le bide au cinéma ne rattrape l’entreprise et donne ainsi envie à Disney de continuer l’aventure. Il faut dire que le président de la firme fut viré à cause, entre autres, de John Carter qui, après son exploitation en salles, est en pertes sèches de quelques 200 petits millions !!! Bon, forcément, s’il a eu une carrière sur grand écran aussi pathétique, c’est qu’il y a bien des choses à lui reprocher. Par exemple, le charisme de certains protagonistes (comme l’élu du grand méchant) fait carrément pitié et plus marrer qu’autre chose. Si l’acteur principal apporte une certaine fraîcheur et nous fait rire régulièrement, on ne peut pas en dire autant de la belle du film… insupportable dans ses comportements, ses répliques et sa manière de jouer. On a envie de lui arracher la langue après son premier mot, du jamais vu ! Par contre, le plus bel élément comique du métrage est sans aucun doute le chien mutant, qui court plutôt vite, et dont on se souviendra longtemps après l’histoire : vive lui !
Loin de nous rendre plus intelligents, mais ce n’est pas ce qu’on lui demandait, il est certainement LE film « pop corn » de l’année avec les Avengers, pour peu que vous aimiez les bons gros blockbusters qui tachent ! Bref, un bel achat pour les amateurs de « péloches »  décérébrées ! A la poubelle les cerveaux, et vivent les films qui savent faire plaisir sans trop se prendre au sérieux !
Un petit tour par les bonus ? Avec plaisir ! Mais avant ça, je tiens à vous préciser que cette œuvre est une démonstration percutante qui fera ronronner votre système audio/vidéo du début jusqu’à la fin ! Je parle forcément du blu-ray : ) Sinon, on aurait aimé plus de bonus en général pour une telle production. Vous en aurez quand même pour un bon moment entre les modules « Du livre au film » très intéressants ainsi que des scènes coupées en pagaille et un bon making of.

Leave a Comment


5 × cinq =