Retour home

Écrit par
blogueur
19 novembre 2011 |  0 like   |  7 vues

Harry Potter 7.2, l’épisode de cloture est sombre et superbement maîtrisé ! (+12ans)

10ans ! Depuis le début du premier métrage on aura vu grandir terriblement vite la bande à Harry. Suivre leurs péripéties avec plus ou moins de bonheur dans des films pas tous égaux artistiquement parlant, mais nimbés de magie et de fantastique. Et qu’importe pour les producteurs de la frustration de certains, criant au massacre fort justement au vu du nombre de raccourcis narratifs et d’éléments indispensables du livre n’apparaissant même pas dans les adaptations. Cette saga est belle et bien devenue la plus rentable de tous les temps ! Alors sans trop y croire j’ai lancé cet épisode final, qui s’avère être le meilleur épisode de la série dans tous les sens du terme !

Mais qu’est-ce qui fait que celui-ci est haut dessus des autres si ce n’est que c’est la conclusion ?

C’est l’épisode le plus sombre et le plus violent. Alors forcément les enjeux dramatiques sont à leurs apogée, les personnages tous devenus des figures majeures à leur manière et on sait que certains ne finiront pas leur scolarité…, les moments héroïques s’enchainent dans une spirale montante interpellant notre curiosité ainsi que notre plaisir de fort belle manière, et le tout est servi par de magnifiques effets spéciaux que l’on aurait, forcément, aimé aussi beaux durant toute la saga ! De plus on croule sous les révélations marquantes. C’est donc bel et bien enfin l’épisode de la maturité, aussi bien narrative  que visuelle. Un spectacle fameux qui, et c’est tant mieux pour tout le monde, met un point final à cette mythique série ayant bercé toute une génération, grâce à l’univers merveilleux de J.K.Rowling.

Comme a son habitude Warner met les petits plats dans les grands concernant les pressages. Avec des disques blindés de bonus en tout genre et un image que l’on peut aisément traiter de magique. A noter que la version 3d proposée pour ceux qui en sont équipés est de très belle facture, nous plongeant une dernière fois dans l’univers magique de Harry comme si on combatait celui dont on ne doit pas prononcer le nom, à ses côtés, j’ai été bluffé.

Leave a Comment


1 + cinq =