Miguel
Écrit par
blogueur
16 février 2012 |  0 like   |  0 vues

Festival de Film Genève « BLACK MOVIE » du 17 au 26 février 2012.

Depuis 2001, BLACK MOVIE, se veut novateur et décomplexé, privilégiant  des films souvent inédits en Suisse.

Pour cette édition, sur la thématique de la fin du monde, BLACK MOVIE, ouvre sa programmation plus particulièrement  au cinéma grec et asiatique(pas moins de 30 films). La programmation est répartie sur 3 lieux; les cinéma s du Grütli, Simon et Langlois, le Spoutnik(dans le bâtiment de L’Usine) et l’Auditorium Arditi.

A noter le « PETIT BLACK MOVIE » spécialement  dédié à un jeune public.

 

 

 

 

 

 

 La programmation de cette « FIN DU MONDE » se décline en 9 catégories, pour lesquelles j’ai opéré une sélection tout à fait subjective(je vous invite à consulter le programme).

PETITS: Enfants mais déjà en prise avec le monde des adultes:

« Canine »  2009, Grèce, de Yorgos Lanthimos.

« The End of the Animal » 2010, Corée du Sud, de Jo Jung-Hee .

TENDRE: l’amour au milieu de la tourmente:

« Oki’s Movie » 2010, Corée du Sud, de Hong Sangsoo.

SOLITAIRES: seuls par choix, besoin ou fatalité:

« Attenberg », 2010, Grèce, de Athina Rachel Tsangari.

« Night Fishing »  2011, Corée du Sud, de Park Chang Wook et Park Chang Kyong.

FAUCHES: prolétaires avec la seule force de leur travail:

« Raw Material » 2011, Grèce de Christos Karakepelis.

LES ALIENES: prêts à passer de l’autre côte:

« Arirang »  2011, Corée du Sud de Kim Ki Duk.

ARMES: ça va cogner et dépoter!:

« Tokyo Gore Police » 2008, Japon, de Yoshihiro Nishimura.

REMBOBINES: retour sur plusieurs films qui à l’aube du millénaire avaient déjà imaginé la fin du monde:

« The Hole » 1998, Taïwan, de Tsai Ming- Liang.

« Dead or Alive 3 » 2000, Japon de Takashi Miike.

LES FANTOMES: pas visibles pour des question de distribution. Dommage!

Je prends donc le parti de ne pas en parler ici.

PETIT BLACK MOVIE: le petit frère du BLACK MOVIE élargit sa programmation au cinéma nordique.

« Cheburashka »  2010, Japon de Makoto Nakamura.

Le BLACK MOVIE c’est aussi des tables rondes, une expo photo et des « NUITS BLANCHES », soit des soirées dj et concerts pendant toute la durée du festival.

Pour plus d’infos je vous invite à aller sur le site:

http://blackmovie.ch/2012/index.php

 

Leave a Comment