Miguel
Écrit par
blogueur
08 mars 2015 |  0 like   |  0 vues

CULTURE: FFV: 10èME FESTIVAL DU CINEMA VERT DU 1ER MARS AU 31 DANS 28 VILLES DE SUISSE ET DE FRANCE.

affiche_festival_def_light_0

Avec le sous-titre,  » un cinéma pour un futur durable », ce festival en est déjà à sa 10ème édition. Une manifestation qui comme son nom l’indique, traite d’écologie ainsi que de toutes les problématiques en lien avec cette thématique.

Autre principe, Une sélection de films présentée de manière  » itinérante » dans différentes villes(sans être exhaustif), soit Lausanne, La  Chaux-de-Fonds, Zurich(outre -Sarine),  Sion, Meinier(pour la région genevoise), sans oublier la France voisine, Ferney-Voltaire, ou St-Julien en Genevois.

L’occasion de voir ou revoir des films que vous pouvez par ailleurs trouver en dvd dans les rayons de la Fnac(attention, tous les films à l’affiche ne sont pas forcément édités).

Je passerai en revue une sélection de titres à retenir, mais il y en a plein d’autres. Rapportez-vous au programme officiel:

http://festivaldufilmvert.com/

pour tous les détails concernant le calendrier et les lieux de projection. Sachez que la projection est suivie d’un débat avec le public et des intervenants choisis.

« Les Alimenteurs » 2012, France, de Stéphane Horel Et Brigitte Rossigneux.

 

A l’instar du lobby pharmaceutique, le lobby de l’agro-alimentaire impose sa loi dans nos assiettes. Aliments, trop salés, trop sucrés, trop gras, les autorités françaises qui encouragent le discours des cinq fruits et légumes par jour, ne peuvent rien faire, à part de beaux discours. Bilan et état des lieux en France. Édifiant!.

 

« Sacrée Croissance » 2012, France, de Marie-Monique Robin.

La formule magique de la croissance à tous crins a fait son temps. Elle génère actuellement plutôt les inégalités et la pauvreté à plutôt que la  prospérité et la richesse. De ce constat mondial est née l’agriculture urbaine. Des individus cultivent leurs propres légumes de manière bio et indépendante; c’est la souveraineté alimentaire. Cultiver à proximité réduit la consommation de pétrole et recrée des liens sociaux entre individus.

 

« Tante Hilda » France 2014, de Tante Hilda, animation.

 

Dans son musée végétal Hilda veille à la bio-diversité mondiale. en parallèle l’industrie agro-alimentaire a développé une nouvelle céréale, l’Attilem,  solution miracle à la faim dans le monde, car nécessitant peu d’eau et pas d’engrais pour son développement. Pourtant la catastrophe guette… Une fable animée avec un graphisme rappelant les « Triplettes de Belleville ».

 

« Pompoko » 1994, Japon, Isaho Takahata.

Jusqu’à la fin des années cinquante, les tanukis, partagent  leur espace vital avec les paysans. Mais l’expansion urbaine et le défrichage des forêts va bouleverser cette cohabitation harmonieuse. Conséquence, les tanukis se font la guerre entre-eux, puis s’aillent contre l’ennemi commun

 

« Blackfish » 2013, USA, Gabriela Cowperthwaite.

Le film revient sur un fait-divers: en février 2010, au parc aquatique seaWorld de Floride l’ orque Tilikum attaque mortellement son entraineuse, Dawn Brancheau, pendant un show. Les vraies causes de l’accident seronts camouflées. Ce documentaire très fouillé, pose la question des animaux sauvages et des dommages qu’ils subissent, lorsqu’ils sont arrachés à leur milieu naturel puis ensuite mis en captivité.

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment