Retour home

Écrit par
blogueur
13 février 2012 |  0 like   |  0 vues

Coup de Coeur : DRIVE de Nicolas Winding Refn (+16 ans)

DRIVE est un film atypique. Non, c’est n’est pas un Fast and Furious, un Driver, un Bullitt ou un Transporteur like. Non, ce n’est pas un film de gangsters. Non, ce n’est pas une histoire à l’eau de roses… c’est tout cela à la fois mais en aucun cas un mélange des genres. Parce que le réalisateur a su prendre l’essence des films indépendants pour en produire une œuvre magistrale et unique.

DRIVE, c’est quoi en fait ?

C’est une adaptation du roman de James Sallis, qui s’intitule… DRIVE. Dans ce livre, il est question d’un « pilote » menant une double vie: mécanicien et cascadeur pour des films le jour, chauffeur lors de braquages le soir. Le film s’en inspire mais ne s’arrête pas là. Il crée une vraie atmosphère qui joue sur l’ambiguïté et la double personnalité des protagonistes et, où l’essentiel se réduit en un simple silence et des regards profonds qui en disent plus long que tous les dialogues soporifiques qu’Hollywood sait si bien produire.

Ryan Gosling, qui interprète le « pilote » en est la preuve. Tout se joue sur son charisme convaincant de bout en bout. Le casting se poursuit avec Carey Mulligan, une perle, qui interprète Irène (et dont le « pilote » va quelque peu s’amouracher). Puis Albert Brooks, (son mentor et patron dans son garage) et Bryan Cranston et Ron Perlman qui apportent à eux deux toute la dimension des mafiosi pourris.

Le tout est servi par une bande-son époustouflante, éclectique et simplement géniale: vous obtenez alors un film qu’il faut avoir vu pour son esthétisme, sa profondeur, sa BO, ses scènes choc et son immense immersion.

Le « Prix de la mise en scène » à Cannes en 2011 est amplement mérité!

.

.

Disponible en DVD et Blu Ray à la Fnac :

 

 

2 Responses to “Coup de Coeur : DRIVE de Nicolas Winding Refn (+16 ans)”


Miguel_Rive Miguel_Rive
14 février 2012 Répondre

Hello! Sébastien,

j’abonde dans ton sens, comme je le disais à Didier-en réponse é un de ses articles-c’est pour moi le film de l’année tout simplement!

Ryan Gosling; ses silences et son attitude en disent bien plus que de longs dialogues « bâteau ».
Le reste du casting ne dénote pas non plus.

Pour l’anecdote, depuis 6 mois, Nicolas Windig Refn, subissait les affres de la machine hollywoodienne bloqué sur un projet avec Harrison Ford, au point mort car celui-ci refusait l’idée de justement mourir dans un film.
Il est contacté par Ryan Gosling grand fan du travail de Refn(Trilogie Pusher/Bronson/Valhalla Rising), rien ne se passe durant leur entretien. Le réalisateur n’est pas dans son assiette, Ryan propose de le ramener chez-lui et là pendant le trajet c’est le déclic, un film dans lequel l’acteur conduirait des voitures…

Sébastien Blanc_Fribourg
16 février 2012 Répondre

Hello Miguel,
Merci pour ton com!
Sans compter que les deux lascars vont nous faire le remake de Logan’s Run (L’Âge de Cristal – 1976) cette année. Autant dire que je me réjouis d’avance !
CU, Séb

Leave a Comment