Miguel
Écrit par
blogueur
19 octobre 2014 |  0 like   |  0 vues

CINEMA: « DEUX JOURS, UNE NUIT » 2014. Belgique. Des Frères Dardenne avec Marion Cotillard. 12 ans.

deux jours, une nuit 1Sandra(Marion Cotillard), licenciée après un long congé maladie, pourrait cependant réintégrer l’entreprise qui l’emploie, à condition que ses collègues renoncent à une prime de mille euros qui leur est offerte.

Un premier vote négatif donne Sandra perdante , mais la validité de celui-ci s’en trouve contestée par Juliette(Catherine Salée)une des employées, un supérieur ayant influencé le scrutin.

On obtient du directeur qu’un deuxième vote ait lieu, le lundi suivant. Sandra a par conséquent, un weekend(d’où le titre)pour aller les voir toutes et tous et essayer de les convaincre un à un de la soutenir.

A l’instar d’un Ken Loach au Royaume Uni, Jean-Pierre et Luc Dardenne, sont les tenants d’un cinéma « social réaliste » abordant les thématiques de l’exclusion, le monde du travail et  plus largement les rapports humains. En France on pourrait les placer dans le même registre que Robert Guédiguian.

Auréolés de deux Palmes d’or(Pour « Rosetta » et « La Promesse »), les Dardenne, sans altérerer leur démarche, ont travaillé récemment avec des actrices plus connues du grand public, à savoir Cécile De France(« Le gamin au vélo » )et Marion Cotillard. Plutôt qu’un calcul marketing, il faut voir un coup de cœur réciproque des deux parties avec la volonté de travailler ensemble.

Marion Cotillard, vedette des productions hollywoodiennes comme « The Immigrant » ou « Inception », poursuit dans le registre dramatique entamé avec « De rouille et d’os » de Jacques Audiard.

Ici, l’actrice est remarquable dans le rôle principal, à seize reprises elle va devoir formuler sa demande, surmonter la honte et le découragement. Ne pas craquer, de joie ou céder à la colère.

Face à elle, s’exprime toute la palette, toutes les variations de réactions:  le soutien, l’hésitation, le refus, voire la violence.

Sandra va t’ elle parvenir à les convaincre de jouer la carte de la solidarité? Et surtout, l’issue de ce combat aboutira t’ elle une victoire ou un échec pour elle et autres travailleurs?

Je vous laisse le soin de le découvrir.

Quoi qu’il en soit, « Deux jours(…) » est l’occasion pour Marion Cotillard de nous révéler la profondeur et la variété de son jeu d’actrice. Pour les amateurs des Frères Dardenne, on retrouve les qualités auxquelles les deux cinéastes nous ont habitués pas le passé. Un film au message très positif, malgré le sujet pesant qu’il aborde.

frères dardenne

 

Leave a Comment