Retour home

Écrit par
blogueur
18 mai 2012 |  0 like   |  1 vues

C’est vite dit, mais au moins vous le saurez N°8. Un docu qui montre les dents, un autre qui les utilise et un petit film en dessert !

Super Cash Me
Morgan Spurlock le journaliste/réalisateur qui avait frôlé la mort en ne mangeant que du McDonald pendant 1 mois dans Super Size Me nous revient en grande forme dans un nouvel élan dénonciateur ! Un docufiction pas comme les autres qui, tout en essayant de rameuter des sponsors pour son film dans le film : The greatest movie ever sold, dénonce les pratiques des publicistes et les multiples concessions à faire pour que ceux-ci soient de « votre » côté. Une très bonne réalisation, sortant allègrement des sentiers battus, qui vous colle à la peau à la manière des pubs du film. Au début déroutant, puis réellement piquant : on se laisse entraîner dans l’aventure sans déplaisir !
Tous au Larzac
C’est l’histoire d’un bled en France et de ses paysans, en 1971, qui résisteront jusqu’au bout contre un décret de l’armée visant à agrandir la camp militaire du Larzac. Durant ce fantastique documentaire, humain et engagé, on ressent toute la force des habitants dans leur mobilisation afin de se battre jusqu’au bout pour leurs terres et leurs convictions. Cette effervescence nous transporte tout au long du film et on se délecte de toutes ces émotions partagées que nous quittons sur une note de bien-être qui nous contamine durablement. Touchant et fort !
Intruders
Le génial réalisateur de 28 semaines plus tard Juan Carlos Fresnadillo réussit un film d’horreur au scénario retors et accrocheur qui aurait gagné à être plus équilibré dans ses deux univers. On est séduit par le duo d’acteur offrant au métrage la puissance évocatrice dont il avait besoin. Pas le film de l’année mais une jolie découverte qui s’apprécie grâce à une ambiance bien menée !
Me gusto la pelicula y en version original parece mejor !

2 Responses to “C’est vite dit, mais au moins vous le saurez N°8. Un docu qui montre les dents, un autre qui les utilise et un petit film en dessert !”


Titi
24 mai 2012 Répondre

J’aime bien les réportages de Morgan Spurlock, mais il faut dire que Super size me était simplement écoeurant. Au moins ce film m’a soigné pour toujours du MacDo & cie.
Je croois bien que j’irai voir ce nouveau film au ciné.

Miguel_Rive Miguel_Rive
29 mai 2012 Répondre

Si, Didier,
siempre méjor en version original.

Leave a Comment


18 + 18 =