Écrit par
blogueur
18 février 2011 |  0 like   |  0 vues

Ca s’est passé hier : The Black Angels (USA)

Une rafale de psychédélisme s’est installé à l’Usine de Genève pas plus tard qu’hier à l’occasion du Festival Antigel,  évenement qui présente une affiche séduisante jusqu’au 20 février prochain.
Un public de tous âges se trouvait au rendez-vous, attentif et prêt à s’imprégner de l’ambiance qui hantait le lieu.
C’est d’abord Disco Doom, un groupe zurichois aux consonnances de Sonic Youth, qui fit patienter l’audience. Choix judicieux, pour ce groupe qui compte à présent plus de dix ans de carrière, notamment présent à l’affiche du Paléo 2010.
Une guitare criante et minutieusement maniée par le chanteur du groupe, à la voix ardente et un brin appaisante, se laissait savourer.

Lorsque les Black Angels débarquèrent, c’est une aura de mystère omniprésente qui prisa la salle. Leur son, porteur d’écho à discrétion, mystifiait d’avantage leur charisme autant musical que scénique.
Originaires du Texas, ils doivent leur nom à une chanson des Velvet Underground « The Black Angel’s Death Song », une de leurs nombreuses influences, parmis elles les Doors, Joy Division ou encore Syd Barrett. Formés en 2005, ils ont sorti 3 albums, dont leur dernier œuvre, Phosphene Dream, a été produite par Dave Sardy (Wolfmother, Oasis, JET, pour en citer quelques uns).
Hyperactifs dès leur début, ils ont notamment créé un festival de musique psychédélique dans leur région à Austin, nommé le « Austin Psych Fest », présentant des groupes tels que Roky Erickson, Crocodiles et Dead Meadow.
Composé de cinq musiciens, on y trouve les membres fondateurs du groupe, Christian Blant (guitare) et Alex Maas (chant). Le projet se concrétisa lors de leur rencontre avec la batteuse Stephanie Bailey.
Kyle Hunt (clavier) et Nat Ryan (basse) se sont glissés dans la formation peu de temps après.

Faisant de plus en plus parler d’eux, c’est un beau futur que l’on peut prévoir aux anges noirs, qui après un bon set déployèrent leurs ailes pour s’envoler vers la continuité de leur tournée. C’est dans les cris et les applaudissements que se termina la soirée, dans l’intimité, faisant …l’unanimité.

A découvrir absolument :

www.theblackangels.com

www.myspace.com/theblackangels

Phosphene Dream / Blue Horizon Records, 2010

One Response to “Ca s’est passé hier : The Black Angels (USA)”


Gyslain_Fribourg
18 février 2011 Répondre

Leave a Comment