Miguel
Écrit par
blogueur
22 décembre 2010 |  0 like   |  2 vues

Blu-Ray « Gainsbourg-(vie héroïque) »de Joann Sfar.2010.

Au delà du grand provocateur devant l’éternel, ou de l’auteur compositeur que tout le monde connaît, le film de Joann Sfar revient sur le caractère « héroïque » de l’existence du jeune Lucien Ginzburg; le petit garçon qui voulait être le premier juif de Paris à arborer, avec fierté, l’étoile jaune.

Le même qui quelques années plus tard chantera la Marseillaise face à une assistance en colère composée de paras prêts à en découdre.

Loin d’un biopic musical conventionnel, le réalisateur-issu de la bande dessinée-met l’accent sur la jeunesse et les années de formation de l’homme à la tête de chou, d’abord comme peintre puis comme pianiste de bar.

Il prend des libertés, rêve et imagine les rencontres clef(avec Boris Vian ou les Frères Jacques)plutôt que de les reconstituer fidèlement.

Certaines collaborations(Françoise Hardy) et amitiés(Jacques Dutronc) n’apparaissent pas non plus et on s’en tient à l’essentiel pour la fin de sa vie, ce qui est finalement très bien, car autrement le film aurait duré trois heures.

Le récit, à la forme poétique, met en scène Gainsbourg et son double maléfique(la gueule alias « Gainsbarre »).

Tout le paradoxe est là; Peintre raté pour le grand art complexé par son physique, mais réussissant dans la chanson art mineur tout en  séduisant  les plus belles femmes au passage.

L’interprète du rôle principal se devait de ressembler au personnage de Gainsbourg, le mimétisme physique de Eric Elmosnino avec son modèle est proprement époustouflant.

Joann Sfar s’est inventé une rêverie autour du mythe Gainsbourg et ma foi le résultat est fort réussi à condition de se laisser emporter par celui-ci.

La fiche technique du Blu-Ray:

-Le transfert est de qualité avec à la fois des contrastes bien marqués et un effet vaporeux pour donner le côté intemporel.

-la bande son en français 5.1 DTS s’imposait, elle est discrète et pleine de dynamique lorsque que c’est nécessaire.

Les Bonus:

-Commentaire audio de Joann Sfar, enrichissant pour ceux que ça intéresse de disséquer le film.

-Making of(un peu court).

Enfin, le boitier noir donne un petit côté classe à l’objet.

Leave a Comment