Écrit par
blogueur
24 juin 2012 |  0 like   |  2 vues

Bilan du mois de mai 2012… les schroumpfs réclament des droits d’auteur sur les disques Blu-Ray !!!!

C’est qu’ils arrivent de plus en plus tard, ces bilans du mois, allez-vous me dire…! Je ne pourrai vous contredire; cela prend un temps fou de tout tester pour vous faire cet énorme feedback. C’est pourquoi, dès le mois prochain, je me concentrerai sur quelques films et je mettrai seulement une note pour les autres. Par contre, n’ayez pas peur de me demander mon avis sur ceux-ci au moyen d’un email à didsque@gmail.com ou d’un nuage de fumée (bon… là… il faudra que je sois sur ma terrasse à regarder le ciel de tous les côtés et, de plus, le beau temps devra être de la partie ! ah… et je ne connais pas encore assez bien le langage morse… bref, c’est pas gagné d’avance !).

C’est parti !

American Beauty (image 4/5 et son 4/5)

Le chef-d ‘œuvre de Sam Mendes s’offre une seconde jeunesse bienvenue ! Quel plaisir de redécouvrir cette perle du cinéma indépendant américain dans de si bonnes conditions. Vous pourrez racheter le film sans vous poser trop de questions. Pour peu que celui-ci vous ait, comme pour moi, marqué au fer rouge. Concernant les bonus, malheureusement, pas de grandes nouveautés par rapport à l’édition DVD.

Chinatown (image 4.5/5 et son 5/5)

Une édition énorme pour ce Polanski de haut niveau dont cette édition sera un bon prétexte pour le découvrir ou le redécouvrir. Si l’image passe du parfait au « un peu moins bon », on est rapidement immergé dans cette ambiance sombre qui est la marque de fabrique de Roman.

Homme d’exception (image 4.5 et son 4/5)

Film réellement traumatisant pour celui qui écrit ces lignes, cet « homme » nous revient dans une copie magnifique rendant un bien bel hommage aux amoureux de ce chef-d’oeuvre de Ron Howard. Les bonus reprennent ceux du DVD mais sont toujours aussi passionnants !

Sabrina (image 3.5/5 et son 4/5)

Une belle fable touchante dont l’édition blu-ray rend terriblement bien hommage. Must have immédiat pour les amoureux de Audrey Hepburn et des belles histoires. Par contre, aucun bonus disponible, quel dommage !

Drôle de frimousse (image 4/5 et son 3.5/5)

Dans la lignée du génial My Fair Lady, ce métrage offre un joli rôle à Audrey Hepburn et une histoire pleine de couleur et de bonheur. Il est aussi une très sympathique critique du monde de la mode à découvrir de toute urgence si le sujet vous passionne ! A nouveau, aucun bonus pour couronner le tout, et c’est réellement décevant !

Men In Black 2 (image 3.5/5 et son 4/5)

A l’occasion de la sortie du troisième opus en salle, la « pas si incroyable que ça »,  suite du premier, sort enfin en disque bleu pour notre plus grand bonheur (ou pas, c’est selon) ! Si le scénario est fort léger, l’amusement est bien là. On regrettera un pressage qui aurait dû avoir un piqué plus profond et des couleurs plus chatoyantes… Sinon, c’est très bon !

American Collège (image 3/5 et son 3/5)

Un des premiers teen movies que la planète cinéma ait compté, ce métrage du génial John Landis n’a pas perdu de son mordant et de sa vigueur. Même si l’image aurait pu être moins granuleuse et plus « actuelle », ce pressage offre notamment quelques bonus « remember » bienvenus ! Forcément, les jeunes ados de maintenant n’y trouveront pas le style MTV des teen du 21ème siècle ; par contre, les nostalgiques se feront une joie de se relancer dans les années 80 à l’époque de leur collège !

Duel son/image : Millenium, de David Fincher, qui s’impose comme la galette blu-ray de référence du mois tant par ses prouesses visuelles et sonores que ses bonus hallucinants. Must have, tout simplement !

LE Coup de coeur du mois : Take Shelter

Je ne les attendais pas mais j’ai pris un pied pas possible en découvrant ces deux documentaires  : Félins – le royaume du courage et Tous au Larzac.

Pour terminer, je ferai une petite exception en parlant de rééditions DVD. Ces chef-d’œuvres, à découvrir de toute urgence, sont à nouveau disponibles sur notre cher marché suisse ! Stalker, Solaris, Andrei Roublev du maître Tarkovski mais aussi le plus récent Shotgun Stories d’un maître en devenir, j’ai nommé Jeff Nichols, réalisateur de Take Shelter ! Merci à l’éditeur « Agnès B » !

Leave a Comment