Écrit par
blogueur
04 juin 2013 |  0 like   |  5 vues

Bilan des rééditions en Blu-ray de mai 2013. Rêver en bleu n’upscale pas votre existence…

Chers lecteurs, l’heure est grave. Enfin, pas tant que ça mais je ne savais comment commencer cet article… je me la joue un peu Mad Movies et leurs éditos souvent autant inspirés que les portes de prison ! Bref, place aux films !

Dernière tentation du Christ (image 3.5/5 et son 4.5/5)

 Énorme classique de Martin Scorsese, je dois bien avouer que je n’ai pas réussi à le re-regarder en entier pour le tester… cette tentation est une expérience (magnifique il est vrai), à mon goût à ne vivre qu’une seule fois ! Mais au moins vous savez qu’il est désormais disponible !

Good morning Vietnam (image 4/5 et son 4.5/5)

Un des fers de lance de la carrière sur grand écran de Robin Williams nous arrive en HD et la copie est de très belle qualité. Film rock’n roll à l’énergie revigorante à souhait,  pour les 22.90 francs qu’il vous en coûtera, l’achat est presque obligatoire ^^ . De plus, un très bon « journal de production » ainsi qu’un bonus « monologues bruts » prolongera l’électrochoc de très belle manière !

Ed Wood (image 4.5/5 et son 5/5)

ENFIN !!! A mon goût, le plus beau film de Tim Burton nous arrive dans une galette haute définition parfaitement retouchée et qui fera oublier la piètre édition DVD jusqu’alors disponible ! Avec, de plus, une jolie palette de bonus qui vous tiendront éveillés et vous donneront une envie infinie de vous refaire une petite vision de l’inimitable Plan 9 from outer space de ce cher Ed Wood : )))

Dick Tracy (image 3.5/5 et son 4/5)

Alors que la jaquette nous dit que Dick Tracy est époustouflant en HD, il suffit de mettre la galette dans le lecteur pour comprendre que ce n’est pas le cas. Par contre, le DVD d’époque était si mauvais que les amoureux du métrage en ressortiront tout de même HEUREUX ! Les bonus ? Ben y en a pas !

Cocktail (image 4/5 et son 4.5/5)

Tom Cruise nous faisait rêver dans ce film au goût de paradis terrestre. Inutile de vous précipiter sur cette copie, c’est le strict minimum qui vous est servi. Pas de bonus et une image passable sans plus.  Le son, lui, est plutôt dans la haute moyenne. Bref… c’est bien mais pas top !

La couleur de l’argent (image 4/5 et son 4.5/5)

Adapté du roman de Walter Tevis et suite du film « L’arnaqueur », cette couleur nous plonge dans un monde fascinant dont la remasterisation est plus qu’efficace. Par contre les bonus sont aux abonnés absents et ça, ça fait mal au sac !!!

Hocus Pocus (image 3.5/5 et son 3/5)

Les techniciens de l’image auraient mieux dû faire appel à la magie pour retoucher l’image de ce film ensorcelé : l’ordinateur qu’ils ont utilisé doit dater d’au moins avant le métrage (1993…). Sans parler des bonus qui, à nouveau, sont super bien cachés ou complètement absents !!!!

Au nom du père (image 4.5/5 et son 4/5)

Classique absolu de la filmographie de Jim Sheridan avec My left foot, ce drame social et politique est encore aussi choquant et poignant qu’à l’époque. Pas une ride et un pressage de haute qualité rendant un juste hommage à ce film qui n’était plus édité depuis un bail. A ne pas manquer donc malgré le manque de bonus !

Gatsby le magnifique (image 4/5 et son 3/5)

Alors que la version de Baz Luhrmann est sortie il y a une semaine de cela, cette très belle adaptation du livre éponyme nous est présenté dans une édition rendant bien mieux hommage à ce métrage. Par contre, AUCUNE version française et ça, ça devient fort pénible, de même qu’il n’y a AUCUN bonus dispo ici !

Identification d’une femme (image 4.5/5 et son 3/5)

Ce très beau, quoiqu’un peu trop froid à mon goût, film d’Antonioni est une ode aux femmes et à leur image qu’il fait bon découvrir. Recherchant une actrice pour tenir le rôle principal dans son film, un réalisateur va vous emmener dans une ronde expérimentale hypnotisante. Avec des bonus touchants et engagés qu’il serait dommage de ne pas voir si vous possédez la galette !

Violence et passion (image 4.5/5 et son 4/5)

Peut-être le plus beau classique et surtout le plus touchant de la filmographie d’Antonioni. Un tableau – peint avec une maestria folle – acerbe et fourbe d’une classe aristocratique et des rapports humains. Tout simplement énorme avec un Burt Lancaster au meilleur de sa forme (d’acteur…) !

Qui veut la peau de Roger Rabbit (image 4/5 et son 5/5)

Classique parmi les classiques de mon enfance, mon attente concernant la remasterisation de cette bombe de trouvailles et d’inventivité était probablement trop haute. Mais le travail n’est de loin pas bâclé et seules les couleurs sont à mon avis un peu terne car le piqué est au rendez-vous et le lissage au réducteur de bruit n’a pas été utilisé ou avec finesse. Avec les mêmes bonus qu’à l’époque, c’est plus le petit prix proposé (19.90 f.) qui vous fera sauter sur le disque en magasin !

Le tombeau des lucioles (image 4.5/5 et son 4/5)

Un des films les plus émouvants et tristes de l’histoire du cinéma d’animation (si ce n’est le plus triste…) est disponible quelques mois après sa sortie au Japon dans ce format (ils ont même eu un superbe package avec Totoro, deux titres sortis en même temps en 1988 au pays du soleil levant !). Alors si vous avez le coeur assez fort ou que c’est d’une bonne dose de larmes en torrent dont vous avez besoin, ce métrage est immanquable !!!!! Une perle pure toujours aussi belle et magnifiée par la HD !

Duel son / image du mois :

Django Unchained obtient la palme du plus beau et plus péchu blu-ray du mois passé. Une véritable démo technique à ne pas manquer !

Coups de coeur du mois :

Django Unchained : que dire de plus, c’est le bonheur total ! Les bêtes du sud sauvage : une ode à l’humain et à la nature faite pour tous ceux qui aiment la vie !

Coup de pied du mois :

Pusher : ce remake américain a beau être produit par Winding Refn et avoir une image super stylée façon Danny Boyle dans ses derniers essais, il n’arrive pas à la cheville du choc que fut l’original et ses suites. Sans être un mauvais film ce Pusher ricain est une réelle déception.

Leave a Comment