Écrit par
blogueur
07 sept. 2013 |  0 like   |  3 vues

Bilan de l’été 2013 un mois de juillet et un mois d’août en mode… plein soleil !

Misère ! Crieront certains quant à l’offre proposée par les éditeurs sur les étalages de vos crémeries préférées ! En effet, si des rééditions et quelques nouveautés ont pointé le bout de leur nez, c’est de manière fort discrète et sans déplacer les foules en masse. Heureusement que le soleil fut de la partie : )

Bon, c’est parti !

massacre tronc

Massacre à la tronçonneuse (image 5/5 et son 4.5/5)

Une des meilleures relectures de film d’horreur que le cinéma nous ait proposé sort enfin en HD et les fans seront contents de voir que le transfert est de très haute volée. Les bonus sont aussi nombreux, avec notamment un très bon explicatif du réalisateur sur le montage final de l’entreprise.

breakfast

Breakfast Club (image 3.5/5 et son 3/5) et 16 bougies pour Sam (image 4/5 et son 3.5/5)

Deux beaux classiques de ce cher John Hughes, le spécialiste des « teen movie » durant les années 80, nous sont proposés en blu-ray ce mois-ci. Si ce n’est pas la qualité des images qui vous marqueront, les fans du réalisateur se feront de jolis plaisirs en redécouvrant ces films qui n’ont pas pris beaucoup de rides, et c’est tant mieux ! Dommage que les bonus soient aussi légers.

contre enqu

Contre enquête (image 4/5 et son 4/5)

Un policier de plus pour Sidney Lumet et pas forcément son meilleur mais un beau moment de tension entre Nick Nolte et Timothy Hutton. Et le repressage est juste bien.

-le-verdict

Le verdict (image 3/5 et son 4/5)

Décidément, ce cher Sidney Lumet est à l’honneur cet été et c’est tant mieux ! Ici, c’est le duo Paul Newman et James Mason qui mène le bal dans un film de procès rondement mené. Pour une fois l’interactivité est très dense et passionnante.

pleinsoleil10

Plein soleil (image 5/5 et son 4.5/5)

L’ultime réédition du mois est ICI !!! Certainement le meilleur film de René Clément et celui également d’Alain Deloin ! Un master d’une classe absolue en partant de la qualité de restauration en passant par la foule de bonus inédits ! Must have tout simplement.

experts

Les experts (image 3/5 et son 4/5)

Autant le scénario vous emmène loin, autant le pressage est décevant et pas du tout indispensable face au dvd… et AUCUN bonus à l’horizon !

massa COMM

Massacre à la tronçonneuse : Le commencement (image 4/5 et son 4.5/5)

Une préquelle fort réussie du film dont j’ai parlé ci-dessus et qui obtient également un excellent transfert bien qu’un poil en retrait en comparaison de son aîné. Par contre, où sont passés les bonus ?!

couvre feu

Couvre-feu (image 5/5 et son 4/5)

Un film catastrophe passé assez inaperçu lors de sa sortie qui, ici, bénéficie d’une réédition de haute volée avec une interactivité palpitante. Si le sujet du terrorisme vous parle, ce métrage est fait pour vous !!

Duel son / image :

Le monde fantastique d’OZ : si personnellement j’ai eu du mal à adhérer à cette folie de Sam Raimi (à mon avis mort artistiquement depuis le deuxième Spider-man), il faut bien avouer qu’on en prend plein les mirettes et les oreilles !

oz

Coup de cœur des 2 mois :

Hiver Nomade : un docu bien d’chez nous qui remet l’église au milieu du village ! Un retour à la nature qui donne envie de tout envoyer balader afin de se retrouver hors du temps un peu à la manière de ce berger et de son troupeau de quelque 800 moutons. Un moment de pure poésie nous plongeant dans ce métier vieux comme le monde et ses diverses réalités aussi plaisantes que contraignantes. Un road movie d’une heure trente en flottement au-dessus de toutes les préoccupations de notre société actuelle, en totale harmonie avec notre terre mère. Bref, un pied absolu pour tous les amateurs de grand air et de vies hors du commun.

hiver nomade

Oblivion : réalisateur remarqué de Tron, l’héritage Joseph Kosinski aura prouvé, en l’espace de deux films, sa capacité à rendre des mondes d’anticipation vivants, crédibles, mais avant tout passionnants. Si cet Oblivion n’est pas une révolution, ce n’est pas l’attente que l’on doit en avoir, c’est avant tout une espèce de cocktail de 30 ans de science-fiction fait par un fan bercé par Blade Runner, Soleil vert et j’en passe. Un pari qui tient quasiment toutes ses promesses vous livrera une partition d’une beauté presque sans précédents et deux heures d’une intrigue ma foi fort palpitante !

oblivion

Möbius : jamais je n’aurais pensé être transporté aussi loin grâce à cette réalisation française cuisinée aux petits oignons. Un film d’espionnage tendu, intense et parfaitement maîtrisé : à conseiller !

mobius

The sessions : probablement le film le plus sensible, humainement engagé et touchant vu depuis un bout de temps ! Une rencontre pleine d’émotions et vibrante comme le cinéma ne nous propose jamais assez ! Un grand film tout simplement.

the_sessions_blu_ray

Evangelion 3.33 : même si nous n’avons eu le droit qu’à la version DVD et que le BR serait juste indispensable, ce dernier film d’EVA est une telle tuerie qu’il serait bon de commencer la série tout de suite si vous n’avez pas encore eu le bonheur d’y goûter !

eva3.3

Coup de pied des 2 mois :

Voltage : parce que le cinéma indien a encore deux, voire trois décennies de retard dans la manière de rendre leurs univers enthousiasmants plus que ridicules et que cette fusion Hollywood/Bollywood nous offre quelques jolies scènes mais est globalement sans aucun goût !

volt

Dernier exorciste part II : alors déjà que le premier volet était plus fun qu’autre chose, cette suite est une opération purement et simplement commerciale et sans cœur qu’il fait bon manquer.

last exo

Dragon Gate : La dernière réalisation de maître Tsui Hark est en 3d mais… c’est à peu près tout ce qu’il y à dire dessus. Fade, sans l’envie habituelle fort contagieuse que le réalisateur transmet dans ses métrages, aux acteurs sans motivation non plus, c’est une sincère déception !

draghon

War zone : un film russe aux slogans qui font bondir votre serpent du pantalon et qui, lors de la vision du métrage, vous donnera envie de manger le disque qui est en lecture sous votre téléviseur tant rien n’est vrai dans ce qui est vanté à l’arrière de la pochette. Ce n’est pas la première fois que c’est le cas mais cette fois-ci c’est vraiment proche du viol !!!

monster-brawl-blu-ray-jaquette-518cd20a05a5a

Monster Brawl : j’ai rarement autant eu l’impression de perdre mon temps que devant ces combats de catch filmé par des enfants de 2 ans pour des papis déjà morts ! Pourtant, j’adore les nanars et conneries en tous genres !

2 Responses to “Bilan de l’été 2013 un mois de juillet et un mois d’août en mode… plein soleil !”


Chris
13 septembre 2013 Répondre

J’ai regardé Dragon Gate tout récemment, et je ne peux que partager ta déception. Si l’exorde scénique du film promet une version retravaillée du formalisme de Detective Dee, cette expectative se dilue rapidement dans les travers trop fréquents des productions de Tsui Hark : un scénario trop confus, qui peine à se déployer efficacement autour d’un fil conducteur savamment défini, ce qui conduit invariablement à des carences dans les gestion rythmique du film et dans son aptitude à immerger son spectateur dans son récit.
Faute de signifiants romanesques, nous n’avons plus qu’à nous contenter des combats, toujours aussi maîtrisés chez le réalisateur Hong-Kongais

Didier_Lausanne
16 septembre 2013 Répondre

Merci pour ce commentaire Chris ^^. On a eu pas mal de problèmes avec les acomptes d’invités mais je vois que c’est réglé. Vive le cinéma !!!

Leave a Comment