Écrit par
blogueur
27 décembre 2010 |  0 like   |  0 vues

Avec Chorus, De Caunes éveille la France

Chaque Dimanche, midi pétante. A l’heure où papa et maman revenaient de la messe, le jeune De Caunes apparaissait en meilleur remède à la gueule de bois. Avec Chorus de 79 à 81, la crème du Rock de l’époque s’invitait dans votre salon: « 37 minutes de musique live, l’émission sympa de la télé pour les jeunes, avec des musiques différentes ». Dans un royaume télévisuel « showbizeux » encore gouverné par Guy Lux, le public français s’ennuyait grave devant son tube cathodique. De caunes saute sur l’occase et propose aux snobinards dirigeants d’Antenne 2 (ancêtre de France télévision) une émission musicale simple où les groupes internationaux du moment s’en donneraient à coeur joie et sans playback dans les locaux du Théâtre de l’Empire. Avec une ligne éditoriale très Rock mais une programmation ouverte, « Chorus » brassait un auditoire large et éclectique.

En véritable bande-son d’existence de la jeunesse des 80’s, quel plaisir de revoir Chorus trente ans après cette période charnière entre la fin du Punk et les prémices de la New-wave. Peter Gabriel en mode acoustique débarrassé de Genesis, Dire Straits en extraterrestre virtuose transperçant la vague punk, Captain Beefheart et son rock rauque et excentrique, Dr Feelgood et son rythm’n’blues aussi humide qu’un pub de banlieue (même si l’absence de Wilko Johnson pesait déjà sur leur jeu de scène), la new-wave des Cure emmenés par un Robert Smith méconnaissable et pas encore gothique, les Ramones en roi du punk à 3 accords, les Stray Cats de Brian Setzer avec port de la banane exigé, les Stranglers et leur punk théâtrale, le cockney Paul Weller déjà doté de l’assurance qu’on lui connaît, la folie presque tangible de Christian Vander (Magma), sans oublier trois live inoubliables de ZZ Top, Police et les Clash du splendide Joe Strummer. Tout est résumé ici en trois DVD, brut et sans artifices, avec quelques rides par ci par là: un plaisir pour les yeux et les oreilles.

Même si vivre avec son temps paraît inéluctable, on ne peut s’empêcher de constater que c’était mieux avant. Aujourd’hui, les chaînes publiques se battent pour de la real-tv où des paumés en rade apprennent à faire du feu sans Zippo et bouffent des larves de hannetons, quand ce n’est pas une sirène XL qui refait votre living à grands coups de mobilier suédois discount. Fuck! En vieux d’la vieille, on préfère le Rock aux bricolages de M6. Antoine de Caunes, qui vieillit mieux que la télévision, donne ici une bonne leçon d’histoire aux amnésiques et un rafraîchissement aux nostalgiques. Longue vie au Rock!

3 Responses to “Avec Chorus, De Caunes éveille la France”


Miguel_Rive Miguel_Rive
28 décembre 2010 Répondre

Hello! Gyslain,
ce dvd est l’occasion de nous rappeler que De Caunes avant de devenir un déconneur sur Canal +, puis un cinéaste de talent nous faisait découvrir les figures importantes du rock des années 80(loin du saumâtre top-50).
Je vous recommande la lecture également de son « dictionnaire amoureux du rock » publié tout récemment et qui revient sur cette période de la vie du grand Antoine.

Gyslain_Fribourg
28 décembre 2010 Répondre

Tout à fait Miguel. Le bouquin est assez bon, parfois trop subjectif mais essentiel à tout fan de Rock….

Laurent
28 décembre 2010 Répondre

Les papy (s) sont de retour et des jeunes qui nous rappelle l’ancien temps.
Gyslain, lu quelques uns de tes textes, c’est pas mal…

Papy

Leave a Comment