Écrit par
blogueur
17 juillet 2013 |  0 like   |  95 vues

Alexandre le bienheureux (1968). La plénitude commence ICI !

Ces temps, je dois bien l’avouer, mon moral n’était pas au plus haut…
la faute à des films prenant sans remord le public pour des abrutis à
qui l’on donne tout et n’importe quoi à visionner et, pour qui, la
simple notion de divertissement suffit à rendre une entreprise à
plusieurs centaines de millions crédible…Alors après avoir vu des atrocités comme Turf, Battle invasion, Hansel
et Gretel, Tai Chi Zero, j’en passe et des meilleures, et après avoir
subi tant d’attaques négatives, la flamme de mes espoirs régnant sur
mon amour pour le 7ème art s’était presque éteinte. C’est alors que
je me suis tourné vers un classique qui fait toujours un bien infini,
même 45 ans après sa sortie…
Il s’agit d’ Alexandre le bienheureux !
Allez, pour mon plaisir et j’espère également le vôtre, cet hymne
ultime à la nature, au fait de prendre son temps de vivre et
d’apprécier les choses, commence tout de suite dans la bande
annonce que je vous incite à découvrir ci-dessous… on n’en fait plus
des comme celle-là !!

Je vous éclaire un peu sur le scénario du film ?
On découvre ce cher Philippe Noiret paysan, propriétaire d’un énorme domaine.
Mais il doit s’occuper d’absolument tout et sa femme est sans cesse
derrière lui pour le recadrer… s’il lui prenait la moindre envie de
dormir ou s’amuser un peu !!! C’est donc un enfer de tous les instants
pour lui… jusqu’à ce que sa démoniaque moitié passe l’arme à gauche et
là… il décide de rester au lit pour se reposer autant qu’il le voudra
! Du coup, les habitant du village ne le voient pas de cet œil-
là et vont se révolter contre cette inactivité qui les frustre : )
Ce film est réalisé par Yves Robert – le papa de La Guerre des boutons 
avec un casting qui mettra du soleil dans votre maison, un rythme
galvanisant et une énergie qui n’a pas pris une ride ! On se fait
juste du bien en regardant cette tendre fable d’un homme et de son
chien fidèle.
Je tiens à vous rassurer : si vous avez décidé de regarder la BA, et
bien ce ne sont pas les images du DVD ni du blu-ray que l’on voit à
l’écran. J’aurais voulu vous montrer la qualité de restauration
magnifique des images dans leur nouveau pressage (de très haute
volée grâce à Gaumont), c’est tout ce que j’ai trouvé sur le Net mais elle est
tellement magique que je voulais que vous la découvriez tout de même !
Bref, si vous avez besoin de prendre l’air, que votre boulot vous
lamine, que votre femme vous casse les bonbons et que vous avez envie de
rayer l’expression : « le temps c’est de l’argent » de votre vocabulaire,
cet Alexandre Le bienheureux est LA bouchée d’air frais qui résonnera
longtemps comme de douces vibrations de bonheur hautement
recommandables ! Disponible dans toutes les bonnes crémeries…
Et le chien du film est encore plus culte que dans The Artist !!!

Leave a Comment