Écrit par
blogueur
15 juillet 2010 |  0 like   |  0 vues

Scott Pilgrim, un phénomène annoncé

Copyright Biran Lee O'Malley et Milady Graphics

Couverture française du premier volume de Scott Pilgrim

Scott est jeune, beau et plein d’avenir. Sa vie est tellement passionnante qu’une émission de télé-réalité ne suffirait pas à refléter la moitié de son importance et sa complexité existentielle. Tout d’abord, Scott est le fameux bassiste de Sex Bob-Omb, groupe de rock garage au son puissant et novateur, dont la renommée va jusqu’à la porte de ce même garage. Autre carrière de Scott, la recherche de travail. Eh oui, personne n’y échappe, pas même le grand Scott. Malheureusement pour lui, cette discipline n’est pas sa tasse de thé et elle se solde toujours par un retour à la maison les bras ballants. Et bien sûr, l’activité principale de notre héros: l’avachissement sur canapé, une pratique dont il est rapidement devenu le maître incontesté. Mais bien sûr, tout ceci ne pouvait pas durer. Ramona Flowers, tel est le nom de la révolution que Scott devra mener pour changer et plaire à cette jeune livreuse, qui a su faire battre le cœur de notre héros plein de vie.

Copyright Brian Lee O'malley et Oni Press

Extrait de Scott Pilgrim (en pleine repet')

Phénomène galactico-global en Amérique, Scott Pilgrim est une série sans prétention, d’une légèreté à toute épreuve et surtout d’un humour incroyablement, extraordinairement, démesurément, exagérément et surabondamment génial. Personnage plus qu’attachant, Scott rappellera à beaucoup leurs jeunes années, lorsque la vie paraissait encore simple. Pourtant les écueils arrivent rapidement: problèmes de filles, de porte-monnaie, de conscience existentielle (mais qu’est-ce qu’on fout là bordel?…), d’amis aux avis divergents, etc., le tout mixé avec une certaine insouciance relative, ponctuée de soirées glandouille et de discussions métaphysiques devant un bon pack de bières… (ahhh qu’est-ce que ça peut nous manquer tout ça, hein?).

Quoiqu’il en soit, Scott Pilgrim est un grand coup d’air frais dans la gueule et devrait charmer facilement les lecteurs francophones. Milady Graphics a déjà sortie les deux premiers volumes (sur 6 en tout) à un prix défiant toute concurrence: environ 12 CHF et environ 10 CHF pour les adhérents Fnac (alors là, plus d’excuses financières, si j’en vois un sans son Scott Pilgrim, j’le vire à coups de bottes dans l’arrière-train!!!).

Copyright Brian Lee O'Malley, Edgar Wright et Big Talk Films

Première affiche promotionelle du film Scott Pilgrim Vs the world

Pour dire, Scott est tellement super cool qu’Edgar Wright, cinéaste de génie ayant déjà signé Shaun of the Dead et Hot Fuzz, a réalisé l’adaptation cinématographique qui sortira le 1er décembre 2010 chez nous sous le nom évocateur de Scott Pilgrim Vs the world, bobine qui fait déjà tressaillir de bonheur et d’excitation votre humble serviteur et son collègue des DVD (big up Didier)!

Bon, maintenant je me calme un peu, et pour ceux qui auraient eu du mal à capter, voici une petite conclusion pas piquée des hannetons.

Parfois sérieux, parfois insouciant, Scott mène sa vie comme il la sent, pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques. Et quant à vous, si vous ne voulez pas rater la votre, de vie, précipitez vous tout de suite maintenant sur cette série qui vous redonnera un joli grand sourire tout doux de bonheur.

2 Responses to “Scott Pilgrim, un phénomène annoncé”


Laurent_Rive
16 juillet 2010 Répondre

J’ai dévoré les cinq premiers tomes en VO : c’est frais, c’est fun et c’est drôle. Certes ça vire un peu Santa Barbara au pays des geeks après quelques tomes, mais Scott Pilgrim reste quand même une de mes meilleures lectures depuis… pfiou… longtemps. Espérons que le film soit à la hauteur !

Didier
20 juillet 2010 Répondre

Super article, bravo cher maître réalisateur! Je me réjouis de la suite :-) vite, vite!
Et c’est net que vivement le film, en tout cas la bande annonce déchire tout!!

Leave a Comment