Écrit par
blogueur
17 juin 2012 |  0 like   |  8 vues

3ème festival de la bande dessinée à Genève

 

Comme promis, je me suis rendue au 3ème festival de la bande dessinée de Genève qui se tenait à Carouge du 15 au 17 juin.

Heureusement pour le festival, la pluie de ces derniers jours à  laissé place à un magnifique soleil. Espéront qu’avec cela, la fréquentation fût au rendez-vous.

Dans tous les cas, j’y suis allée et voici ce que j’ai pu y voir.

 – une exposition sur Tony Sandoval (il était le président de ce festival). Un espace était spécialement dédié à cet artiste hors norme et unanimement reconnu. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est un artiste mexicain qui est, entre autre, l’auteur de Doomboy, Les bêtises de Xinophixerox ainsi que  Le cadavre et le Sofa, tous parus aux éditions Paquet. Dans cette exposition, il y avait de nombreuses planches originales et des reproductions de dessins dont Tony se sert pour ses albums (voir photo ci-contre).

 

 – une exposition sur la série La chronique des immortels. Lors de sa sortie, cette série avait fait l’effet d’une bombe dans le monde de l’héroïc fantasy. Une mise en scène spectaculaire et des graphismes époustouflants avaient conquis les fans de ce genre. Ce week end, le festival a voulu rendre hommage aux 2 illustrateurs munichois ( Benjamin von Eckartsberg et Thomas von Kummant) qui ont fait un travail magnifique en adaptant l’oeuvre de Wolfgang Holbein (1 sorte de J.R.R Tolkien allemand). D’ailleurs,j’ai pu le voir grâce à cette exposition qui présentait quelques unes de leurs plus belles réalisations.

 

 – une retrospective des éditions Paquet. Cet éditeur genevois fête cette année ces 15 ans. Pour l’occasion, une fresque reprenait tous les évènements qui ont fait de cet éditeur, un acteur incontournable dans le paysage de la bande dessinée.

 

pleins d’auteurs. Chose super sympa pour ce petit festival : la venue de plus d’une vingtaine d’auteurs. Les auteurs ont été présents durant toute la durée du festival pour rencontrer leurs lecteurs et prendre le temps de discuter avec eux. D’ailleurs, moi même, j’ai pu rencontrer et interviewer David Ratte (auteur de la série Le Voyage des Pères). Voir mon prochain article pour découvrir les réponses qu’il m’a faîtes.

 

 

 Finalement, ce petit festival a fait les choses en grand et à réussi son pari. J’espère que les organisatrices remettront le couvert l’année prochaine et feront aussi bien, voire mieux. Dans tous les cas, c’est avec grand plaisir que j’y retournerais.

Leave a Comment