Écrit par
blogueur
27 octobre 2014 |  0 like   |  8 vues

3ème Edition du Festival CROC THE ROCK

Birth of Joy © Laure Noverraz

Birth of Joy © Laure Noverraz

CROC THE ROCK est un petit festival ambitieux à taille et chaleur humaine, proposant chaque année la crème du rock’n’roll venu de Suisse et d’ailleurs. Dans le bled d’Etagnières, non loin de Lausanne, ce fût un rendez-vous à ne pas manquer cette fin d’année pour tout amateur de transe sonore prêts à ouvrir ses chakras au rock. Le bilan s’avère plus que positif, avec un total de 1200 spectateurs convaincus.

VENDREDI 24 OCTOBRE

Deux groupes suisses sur trois en cette soirée d’ouverture; les RAG DOLLS de Olten ont ouvert le bal avec leur rock sympa, qu’on qualifiera tout de même de salon mais qui a sû mettre l’ambiance. JOHN DEAR ont fait pulluler leur blues lausannois avec le reste de l’audience pour clore le décor, malgré les départs après le show de BIRTH OF JOY qui ont rendu à mots pesés la soirée magique. Ce trio hollandais apporte à la musique un mélange d’efficacité, de simplicité et s’adonne à un délire jubilatoire et purement instinctif. Souvent comparés aux Doors pour leur instrumentation et la voix étonnante de leur chanteur, il faut dire que Birth of Joy ne ressemblent qu’à eux même. Leur show redoutable a fait preuve d’énergie volcanique, qui a fait trembler les murs devant des spectateurs d’abord statiques qui ont tous fini par danser et pogoter.

SAMEDI 24 OCTOBRE

A défaut d’y avoir assisté, je vous invite à lire le review du magazine Daily Rock en partenariat avec la Fnac : Lire le review

 

 

Affiche2014

Un mot du programmateur!

– Le bilan est-il meilleur chaque année?

Raphael Martin : Le bilan est plus que bon. Nous avons eu que des retours positifs, autant par les festivaliers, les groupes que les sponsors. La programmation de cette année était pour moi de qualité exceptionnelle pour un festival de notre taille,  qui est organisé que par des bénévoles.

– Un mot à ajouter pour clore ce beau bilan?

R. M: Vive le rock et à l’année prochaine! On se réjouit déjà.

Leave a Comment