Retour home
Alice
Écrit par
BLOGUEUSE Littérature & Polar
31 mai 2019 |  1 like   |  23 vues

Samarcande … Sur les traces d’Omar Khayyam

Après avoir lu le roman de Vladimir Bartol intitulé « Alamut » pour lequel un article est dédié sur ce blog, il était normal que je poursuive dans le même thème en découvrant Amin Maalouf et ce texte somptueux qu’est « Samarcande ».
Couronné du Prix des Maisons de la Presse pour ce livre, Amin Maalouf est notamment connu pour celui qui lui vaudra un Goncourt : « Le Rocher de Tanios » et c’est en 2011 qu’il fut élu à la prestigieuse Académie française.

Mais revenons à Samarcande, ou plutôt partons sur la route de la soie à travers les plus envoûtantes cités d’Asie dont la belle Samarcande fait partie.

Nous sommes au début du XXe siècle et c’est au travers de notre personnage principal, Benjamin Omar Lesage, que nous prenons connaissance d’un manuscrit plusieurs fois millénaire écrit par un certain Omar Khayyam.
Omar Khayyam, poète du vin, libre-penseur, astronome de génie et j’en passe … Sans nul doute l’un des plus grands philosophes de l’Histoire. Un sage, rien de moins, pour qui l’extrémisme de la foi religieuse est la cause de bien des maux. Ces fameux Rubaiyat que nous traduisons par des quatrains, est un art qui lui est attribué. En voici une sélection :

« Boire du vin et étreindre la beauté Vaut mieux que l’hypocrisie du dévot. »
« Ne laisse pas la tristesse t’étreindre avant que la terre te prenne dans son sein. »
« Avant notre venue, rien ne manquait au monde. Après notre départ, rien ne lui manquera. »

Outre ce personnage emblématique de la pensée moyen-orientale, « Samarcande » retrace aussi l’histoire d’Hassan Sabbah, fondateur de l’ordre des Assassins, la secte la plus redoutable de l’Histoire. Malgré leurs différences fondamentales, ces deux hommes nourrissaient depuis toujours une amitié particulière bien que teintée de conflits et de sang.

C’est ainsi que nous suivons le destin de ce Manuscrit de Samarcande né au XIe siècle grâce à la plume d’Omar Khayyam, égaré lors des invasions mongoles et retrouvé des siècles plus tard.

Amin Maalouf nous offre une aventure historique empreinte d’humanité des plus inoubliables. Un roman que je conseille donc vivement.

Bonne découverte et bonne lecture !

Leave a Comment