Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
09 mai 2019 |  3 likes   |  10 vues

Putain de temps! Et c’est pas du Michel Sardou

Drôle d’entrée en matière je le conçois pour vous parler de 2 nouvelles bandes dessinées. Et pourtant avec ce mois de mai sous la neige du moins le début si vous vivez en altitude, c’est un peu la phrase qu’on jette en regardant là-haut. Putain de BD, c’est ce qu’on pourrait dire en lisant le dernier Loisel et Pontet et d’ailleurs c’est par lui que nous allons commencer.

Couv_360594

Putain de salopard — Tome 1 : Isabel d’olivier Pont et Regis Loisel chez rue de sèvres

Quand on décide de rechercher son père qui nous est inconnu dans un pays qu’on ne connaît pas plus, forcément nous ne nous sentons pas aider. Max qui vient d’enterrer sa mère va grâce à une photo ou plutôt deux photos partirent trouver son père qu’il aurait aimé connaître. Le truc c’est qu’au Brésil, il n’est pas bon pour un gringo de traîner surtout si on a l’âme charitable.
Loisel s’éloigne de son Canada du magasin général et de sa Bretagne mystiques du grand mort pour aller inspecter la moiteur du Brésil.
Le scénario est rondement mené avec un personnage principal attachant sur lequel vont se greffer de nouveaux personnages. Le rythme est maîtrisé et nous avons hâte de lire la suite.
Après le très bon bout d’ ficelles chez Dargaud, le dessinateur Olivier Pont sublime ce récit avec son trait à la fois réaliste et cartoon. Un trait qui ressemble pas mal à celui de Mallié Vincent du grand mort. Une histoire que nous vous conseillons fortement de lire avec la BD Rio.

Enferme-moi-si-tu-peux

Enferme-moi si tu peux de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg

Le propre du génie est qu’il s’éveille parfois chez des personnes que rien ne le suggère. Dans une société fermée qui se veut élitiste, difficile pour de « simples » gens d’émouvoir artistiquement leurs semblables et pourtant !
Le roman graphique enferme moi si tu peux va nous raconter le destin de 6 personnes méprisées par leurs contemporains et qui ont su toucher au génie et créer d’œuvres qui perdurent encore maintenant. Noua découvrons les vies d’Augustin Lesage, Madge Gill, le Facteur Cheval, Aloïse, Marjan Gruzewski et encore Judith Scott ainsi bien sûr que leurs créations d’art brut. Le facteur Cheval qui ramassait un caillou a chaque maison dont il déposait une lettre et qui au fil des ans a créé un véritable palais avec celles-ci fait partie de ses nombreux génies. Un bain rafraichissant dans l’art brut et son essence. À lire sans modération !

Leave a Comment


six + 2 =