Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
25 février 2020 |  2 likes   |  156 vues

Portrait du grand prix d’Angoulême 2020

Obtenir la distinction du grand prix d’Angoulême n’est pas une mince affaire. Le parisien Emmanuel Guibert vient d’avoir cette chance. Il commence dans le milieu du 9e art avec une histoire sur l’ascension du nazisme en Allemagne. Un travail qui lui prend 7 ans pour aboutir à Brune éditée chez Albin Michel malheureusement épuisé. Il fera plus tard la rencontre de dessinateur comme Chritophe Blain, Émile bravo, Tronchet et Johan Sfaar avec qui il réalisera plusieurs bandes dessinées.

C’est parti pour un rapide tour de ses œuvres découpé en deux parties : la jeunesse d’abord puis le roman graphique.

Les sardines de l’espace de Emmanuel Guibert/Mathieu Sapin/Joann Sfaar chez Dargaud

Cette série dont beaucoup de tomes sont épuisés est parfaite pour la famille. Nous suivons les aventures de à travers de courtes histoires dont le thème principal est la loufoquerie et la piraterie. Sardine et p’tit lulu sont des orphelins récupérés par le capitaine Épaule jaune. Ensemble ils affrontent le dictateur Supermuscleman et le docteur Krok. Un très bon moment de lecture et nous espérons que les numéros manquants ressortent !

Ariol — un petit âne comme vous et moi de marc Boutavant et Emmanuel Guibert chez Bd'kids

La vie D’Ariol et ses aventures extra et scolaire. Chaque livre est découpé en plusieurs histoires. Un humour omniprésent sur les aléas d’une vie d’enfant. Ariol est une des BD jeunesse les plus vendues avec Anataole Latuile.

Avant d’entamer ses romans graphiques, parlons du diptyque ressorti en intégrale qu’Emmanuel Guibert a dessiné et que Joann Sfar a scénarisé.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

la fille du professeur d’Emmanuel Guibert Joann Sfar chez Air libre

Un diptyque sur la romance entre une momie et la fille du professeur le professeur Bowell. Une histoire rocambolesque dans le Londres des années 1900. Un style efficace et une écriture plaisante font de cette histoire un beau cadeau.

La guerre d'Alan chez l'Association

Emmanuel Guibert a commencé sa carrière de dessinateur avec Brune sur le nazisme. Il a réalisé deux bandes dessinées sur la vie de deux personnages de cette période. Le premier est sur les souvenirs du soldat Alan Ingram Cope.

Trois tomes publiés en tout par l’association pour raconter l’histoire de ce GI durant la Seconde Guerre mondiale. Puissant, sans concession, Emmanuel Guibert nous livre le portrait d’un jeune adulte qui va vieillir beaucoup en l’espace de quelques années. Un achat plus que vivement conseillé par voter serviteur.

Une nouvelle fois de l’authenticité avec ce roman graphique sur le photographe Didier Lefèvre qui va être témoin de la guerre en Afghanistan contre l’Union soviétique en 1986. Didier Lefèvre va accompagne une aide médicale à travers les montagnes dangereuses et mortelles. Un formidable récit disponible en intégrale.

Comme vous avez pu le constater, Emmanuel Guibert est polyvalent et garde une constance : la qualité.

Leave a Comment