Retour home
Marie
Écrit par
Blogueuse Littérature & Polar
04 décembre 2019 |  4 likes   |  600 vues

L’Avenir De La Planète Commence Dans Notre Assiette ! par Jonathan Safran Foer

C’était quand la dernière fois que vous avez lu un livre véritablement inspirant ?

 

Celui-ci, je ne l’avais pas choisi. On me l’avait offert. En découvrant le titre, j’ai eu un mouvement de recul : « oh non, encore un livre moralisateur qui va me culpabiliser et me dire comment je dois vivre, comment je dois penser ou, en l’occurrence, ce que je dois manger ». Pourtant bien consciente des enjeux écologiques actuels et de problématiques telles que le bien-être animal, il est vrai que j’ai entamé cette lecture un peu à reculons.

 

Mais quelle surprise ! L’Avenir De La Planète Commence Dans Notre Assiette de Jonathan Safran Foer est un des textes les plus inspirants (et profondément révoltants) que j’ai jamais lu ! L’auteur, bien loin de vouloir nous faire la morale, (il avoue d’ailleurs ne pas parvenir à tenir lui-même tous les engagements qu’il propose), veut avant tout éveiller nos consciences, tirer la sonnette d’alarme et nous confronter à la réalité du péril environnemental auquel nous courons avec toujours plus d’élan… sans pour autant tenter quoi que ce soit pour éviter l’issue fatale.

 

En effet ce qui m’a tout d’abord interpellée, c’est le constat de notre incapacité à croire à la dangerosité du dérèglement climatique actuel. Nous connaissons les statistiques, nous les lisons dans les journaux et les buvons avec le café du matin, nous comprenons ce qu’elles veulent dire, mais curieusement, cela ne provoque pas d’autre réaction chez nous. On ne parvient pas à s’en émouvoir véritablement, à se sentir concerné et à en tirer l’énergie d’agir tout simplement parce que nous ne parvenons pas à les assimiler. La fin du monde tel que nous le connaissons, les catastrophes annoncées, ça ne veut rien dire.

 

Ensuite, l’auteur nous dévoile une nouvelle fois toutes ces statistiques et prévisions accablantes, toutes ces menaces qui planent sur nos têtes sans nous inquiéter. À chaque page tournée sa nouvelle claque. Et une angoisse sourde qui monte.

 

Que faire alors ? Parmi toutes les actions possibles, Jonathan Safran Foer nous dit bien que seuls, nous ne résoudrons pas tout, que nos efforts individuels, s’ils ne trouvent pas d’écho dans la collectivité, ne suffiront pas à gagner la guerre. Mais il nous dit aussi que sans eux, et c’est là le plus important, la guerre est déjà perdue. Il appartient donc à chacun de consentir à quelques efforts, de renoncer à certaines habitudes pour assurer l’essentiel : notre survie.

 

À travers sa prose légère, personnelle et exaltée, Jonathan Safran Foer nous invite par le biais de nombreuses illustrations et anecdotes à ouvrir les yeux sur le péril imminent et sur la responsabilité qui est la nôtre. Plus qu’un plaidoyer pour une alimentation sans viande ni produit d’origine animale et les conséquences positives qu’elle aurait sur le climat, ce livre est avant tout un récit humain passionné, une exhortation à vivre encore, un rappel puissant de cette responsabilité que nous avons envers nous-même, envers nos contemporains et tous ceux qui viendront après, foules d’anonymes que nous ne connaîtrons jamais et dont l’avenir dépend, pourtant, des choix que nous ferons aujourd’hui.

 

Et à présent lève-toi, citoyen du monde, car le combat a déjà commencé.

 

Leave a Comment