Retour home
Alice
Écrit par
BLOGUEUSE Littérature & Polar
21 août 2017 |  4 likes   |  29 vues

Laurent Seksik, un auteur à découvrir

Je tiens à écrire cet article sur un talentueux écrivain francophone que j’affectionne particulièrement : Laurent Seksik.
Auteur de plusieurs romans dont le plus connu est certainement Le cas Eduard Einstein, sa plume poétique et poignante nous entraîne vers des sujets passionnants notamment ses récits biographiques à propos d’Einstein et Stefan Zweig.
Voici un résumé de trois titres que je vous propose aujourd’hui.

LA FOLLE HISTOIRE

Ben est le fruit d’un amour. Mais pas n’importe lequel. Il est né dans l’enceinte d’un hôpital psychiatrique, enfant d’un couple de patients, Adam et Gilda, qui s’aimèrent au premier regard dans ce lieu où il est incongru de tomber amoureux.
Il est recueilli par une famille d’adoption qu’il déteste.
Alors, Ben n’a qu’un rêve. Rassembler ses parents hors de ce monde sclérosé, les libérer de cette démence médicalisée et leur donner la chance de laisser éclater leur propre folie.
Au fil de cette folle histoire, nous pouvons rire ou pleurer. La mièvrerie n’est pas de mise car les personnages sont authentiques et ce roman, malgré des sujets graves et délicats, est d’une drôlerie fine et légère.
142 pages, un petit bijoux.

LA FOLLE HISTOIRE

LE CAS EDUARD EINSTEIN

Albert Einstein, ses travaux, ses écrits, son prix Nobel … Et puis ? Et bien c’est l’histoire d’une famille déchirée par le désamour, la maladie et la montée du nazisme en Europe.
Un récit à trois voix bouleversant dans un contexte historique passionnant. Albert, sa femme Mileva et leur fils Eduard atteint de schizophrénie. Une tragédie familiale toute en pudeur autour d’une maladie sans solution.
« Hors mon père, je n’ai pas d’existence légale. Il n’y a pas de place dans ce monde pour un autre Einstein. »
Mon coup de cœur incontournable.

cas eduard einstein

LES DERNIERS JOURS DE STEFAN ZWEIG

Stefan Zweig exilé. Fuyant une Europe massacrée, ravagée et soumis aux pires horreurs. Il ne peut supporter la mort. La mort d’amis mais pas que, la mort aussi de toute un monde, son monde d’hier. La mort de la littérature, des arts et du raffinement.
Alors il part et après l’Amérique du Nord, il décide de s’installer au Brésil dans une petite ville proche Rio. Sa femme Lotte est présente. Elle le suivra jusqu’au bout et en supportant tout : l’exil, sa dépression et sa tristesse.
De nombreuses biographies existent à propos de la fin de cet homme à l’oeuvre littéraire hors du commun, relatant et expliquant son suicide. Mais ce récit à le mérite de rester romanesque. L’auteur imagine et se glisse dans les émotions des personnages pour nous livrer leurs derniers souffles, avant le dernier …

derniers jours zweig

Ces romans sont des valeurs sûres. On ne peut qu’être touché et apprécier le talent de Laurent Seksik.
De vrais coups de cœur.

Leave a Comment